(26) DrômeCrest Jazz Vocal

01/08/2019 – Human Songs au Crest Jazz Vocal

Le concours accueille son cinquième concurrent : le quartet Human Songs. Un court instrumental du pianiste Tom Carrière, du bassiste Pascal Celma et du batteur Frédéric Petitprez précède l’entrée en scène du chanteur Cyprien Zeni.

D’emblée, Down the Road affiche un son évoquant la Motown de la belle époque tout comme la voix évoluant entre Stevie Wonder et Michael Jackson. Logou (le goût en créole) permet au public d’accompagner le rythme en frappant dans les mains. Grandma’s Home parle de la grand-mère de Cyprien en mêlant anglais et créole. At this very moment nous transporte sur sa terre natale : l’île de La Réunion. Interprété en duo basse/voix, Clotilde se souvient de cette lointaine ancêtre, née esclave, pour qui tout changea le 20 décembre 1848 avec l’abolition de l’esclavage. L’émouvante ballade Change touche au cœur les auditeurs. On se remet de ses émotions avec le très funky Here we are avant qu’Illusion n’achève le concert dans la liesse générale.

Porteuse d’émotion, la voix de Cyprien se prête idéalement aux genres musicaux choisis par Human Songs dans un voyage tant géographique que musical en terres soul, jazz, gospel, funk. Au piano et au clavier, Tom assortit la texture idéale à chaque moment. Frédéric est un orfèvre dans ses frappes aussi délicates que puissantes. Initiateur de cet enthousiasmant projet, Pascal se montre impérial à la basse tour à tour câline ou entraînante. On en aurait bien repris, mais la règle du concours s’applique inexorablement : 45 minutes TTC (voir chronique de mardi) !

Ont collaboré à cette chronique :

X