(26) DrômeBlue Motte Jazz Festival

05/08/2019 – Zacharie Trio au Blue Motte Jazz Festival

Où l’on retrouve enfin ce trio découvert à Cybèle en 2017 et qui nous avait tant ébloui (voir ici la chronique de Michel Mathais).
Même formation, même blues calme que Zacharie nomme « folk blues ».
Morning came ; Imperfect man : Avec ces courtes chansons, Zacharie étonnant guitariste gaucher qui joue sur une guitare de droitier pose son ambiance.
Il nous embarque dans son univers de douceur ouatée.
Stayin’at home, avec cette chanson on a l’impression d’entendre du Paul Simon.
Drunk as a skunk (« bourré comme une moufette ») qui évoque une histoire d’amour qui se termine mal dans l’alcool.
Tire city, une chanson qui sent bon le bayou, dédiée à des villes comme Chicago, Détroit ou encore Clermont-Ferrand. Fred Brousse fait des prouesses dans les aiguës avec son harmonica.
Avec Ocean on prend la mer, ici Teddy Elbaz accompagne délicatement la voix avec ses synthétiseurs. Cette combinaison clavier, guitare, voix est particulièrement originale, et Fred Brousse lâche son harmonica pour nous offrir un superbe chorus de guitare électriqu, instrument sur lequel il n’est pas manchot non plus.

Pour Strange Hope Zacharie s’empare d’un banjo, avec toujours ses cordes de droitier.

I believe I can fly de R. Kelly, la seule reprise du set, une version très différente de l’originale, envoûtante.

Oh mum est entamée à la voix seule et déjà un gros rythme s’installe, retour de l’harmonica, Teddy passe au tom et à la cymbale, on replonge dans un blues louisianais syncopé où le trio assure grave.
Sur Giant Bear titre éponyme du premier album du trio, Fred à l’harmonica et Teddy à l’orgue nous proposent une magnifique introduction qui nous plonge d’emblée dans le monde fantasmagorique de cette fable d’une douceur délicieuse.

Le concert se termine avec une toute nouvelle chanson, toute fraîche, en Français, la deuxième du set, Bonsoir. « Bonsoir à tous, au revoir et bonne chance ». Une nouvelle orientation du trio ? En tous cas c’est très réussi et très adapté pour finir un concert.

Rappel sur Pirates une chanson d’amitié et d’alcool (alors qu’il ne boit que de l’eau sur scène).

 

Zacharie Dangoin: voix, guitare acoustique, banjo ; Teddy Elbaz: claviers, percussions, chœurs ; Fred Brousse: harmonica, guitare électrique, chœurs 

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X