(26) DrômeParfum de Jazz

11/08/2019 – Bloom Quintet à Saint-Ferréol Trente Pas

Nous voici, comme tous les ans, à nouveau réunis, en avant première du festival Parfum de Jazz 2019 à Saint-Ferréol-Trente-Pas.

Ce charmant village de la Drôme provençale propose, dans un petit écrin de verdure, une soirée jazz festive où les nombreux touristes peuvent découvrir à loisir différentes formes de jazz.

Le concert est gratuit et tous les bénéfices de la buvette sont destinés à la lutte contre la mucoviscidose.

Le Bloom Quintet, composé de trois chanteuses, Léa Castro, Laurence Ilous et Mélina Tobiana, accompagnées de Martin Guimbellot à la contrebasse et Nils Wekstein à la batterie va nous proposer un éventail de leurs compositions ainsi que quelques reprises élégamment arrangées et superbement interprétées.

On va entendre Make me dance, Delightful, Shape of my heart de Sting, Universes, Ezuz, Drinkin’ or drivin ode à la prévention routière (!?) , Crazy, Throw it away d’Abbey Lincoln, Canto de Ossanah de Vinicius de Moraes et Baden Powell, puis en deuxième set, Fantazy, Stay, un Sometimes de Prince tendre à souhait, #1 (dièse 1), Grandma’s hand de Bill Withers admirablement éxécuté, Shadows and fog, Lapidu na bo d’Orlando Pantera, connu grâce  à la version de Mayra Andrade, Don’t cry for Louie de Vaya Con Dios, et en rappel Won’t be long d’Aretha Franklin, puis Let it shine en final en un très joli a capella.

Un répertoire éclectique allant du Smooth Jazz à la Bossa, en passant par la Pop et la Soul, une très belle présence, des harmonies bien travaillées, des voix complémentaires charmeuses … que demander de plus, si ce n’est de les revoir avec plaisir, et ça tombe bien puisque le groupe va à nouveau intervenir pour l’inauguration du festival lundi 12 à 11h au jardin de l’hôtel de Ville, puis à 18h au vernissage de l’exposition des photos d’André Henrot, puis mardi à 11h et 18h pour les traditionnels apéros jazz place du Quinconce à Buis les Baronnies.

Le public venu en nombre à Saint-Férréol est reparti ébloui par la prestation pleine de vigueur, d’enthousiasme et d’adorable fraîcheur de ce groupe talentueux.

Voilà un festival, dont le thème est à nouveau le jazz au féminin, qui débute manifestement sous les meilleurs auspices avec un exceptionnel quintet enchanteur.

On en redemande !

Ont collaboré à cette chronique :

X