(26) DrômeParfum de Jazz

20/08/2019 – Suzy & Kho à La Garde-Adhémar

Il fait vraiment froid cet après midi. Un vent glacial en plein mois d’août, qui rend le concert en extérieur impossible. Heureusement le bar l’Absinthe est accueillant. Avec mon ami Philippe, cela faisait un temps que nous squattons l’intérieur, les musiciens se collent à deux tables de la nôtre. Aux premières loges. Ravis. Petite balance.

Oh le bon son de Bruno Simon, toute la chaleur de la guitare jazz de Montgomery à Metheny. Philippe Khoury assure grave. Il montre une progression harmonique à Christophe Lincontang, sur Around midnight pas piquée des vers. Ce dernier règle vite fait son assise. Plus besoin de présenter ce contrebassiste hors pair. Tour de chauffe sur un standard. Tout ce que j’aime : swing enlevé, be bop straight ahead. c’est rond, ça groove, c’est vivant, endiablé, bien joué, au fond du temps. Le bonheur du club de jazz.

Frédérique Brun pose les premières paroles sur un morceau de Michel Legrand. Avec simplicité et grande facilité. Tout sonne juste. Ça vit entre la chanteuse et le groupe, c’est bien chanté, chacun développe des chorus inspirés. Les arrangements des morceaux suivants sont savamment bien conçus. Un concert aux petits oignons avec Michel Legrand comme compagnon de route, qui pour le coup est mieux que ressuscité, il est transfiguré, avec grâce. Frédérique Brun fait des folies et des prouesses sur le dernier morceau, Rien n’est grave, de Christiane Legrand (la soeur de Michel), son ancienne prof de chant. Tout ça est rondement enlevé. Le vent a bien fait de souffler ce jour là.

Frédérique Brun: voix ; Philippe Khoury: piano ; Christophe Lincontang: contrebasse ; Bruno Simon: guitare

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X