(69) RhôneJazz au Moulin

30/08/2019 – Raphaël Aurand Quartet à Jazz au Moulin

Jazz au Moulin est un tout jeune festival porté par une maman et ses deux filles. Elles se sont construit « leur » festival, avec un stage conforme à leurs attentes et une programmation dépouillée (contrainte financière et taille de salle obligent) mais sympathique.
Ainsi on commence cette soirée avec une carte blanche donnée à des jeunes musiciens étudiants à Lyon qui ont créé pour l’occasion le Raphaël Aurand Quartet. « Pourquoi ce nom ? Parceque c’est moi qui ais eu le gig ! » me répond simplement le batteur ponot et donc « leader » du groupe. 

Quatre jeunes venant d’horizons différents qui vont nous proposer leur chimie musicale. Vincent Pellerin entame ce set sur quelques arpèges de guitare très travaillés avec sa pédale et un bottle-neck, les trois autres instruments le rejoignent calmement, le climat s’installe. Il s’agit d’une première composition, signée du batteur Raphaël Aurand

Noé Desmares est à la basse.

Lithio du pianiste Tomas Rivera Garcia est une autre composition. Ce set sera très personnel.

Ambiance calme, presque feutrée comme on n’en n’a plus l’habitude.

Le troisième morceau est une composition un peu plus tonique, du guitariste cette fois-ci. Basse et batterie s’emballent. Le piano suit.

Pour So Jazz, de Vincent Pellerin, on retrouve les saveurs d’un bop débridé qui nous montre bien que ces gônes n’ont pas oublié de prendre soin d’étudier leurs devanciers.

Final sur la Salamandra Negra de Tomas, faux rythme sophistiqué bien doublé à la guitare. Le morceau se conclut par un très joli duo piano guitare.

Ce groupe tout frais a décidément un son bien à lui et nous aura bien promené dans un univers qui s’est imposé crescendo.

 

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X