(38) IsèreGrenoble-Alpes-Métropole Jazz Festival

10/10/2019 – Swing Bones Septet Tribute to François Guin au Grenoble Alpes Métropole Jazz Festival à Crolles

Voilà sept musiciens à l’accent chantant du sud ouest, composant une formation musicale constituée par Olivier Lachurie, avec l’idée de rejouer le répertoire des Four Bonnes créer en 1967 par François Guin.

Ce septet composé de quatre trombones, et du trio classique de jazz : contrebasse, piano et batterie, a rempli sa promesse d’énergie.

Une foison de trombones au premier plan : Olivier Lachurie (trombone basse) Jérôme Capdepont, Jérôme Laborde et Robinson Khoury, a entraîné avec dynamisme un répertoire varié et très swingant. Il faut dire que les références sont là : Count Basie ou Duke Ellington.

Ils formaient une sorte de ballet avec leurs instruments qu’ils bouchaient et chapeautaient selon les besoins et les rythmes

Au piano Thierry Gonzalez, à la contrebasse Julien Duthu et à la batterie Guillaume Nouaux, ne sont pas en reste. Les solos de chacun des musiciens ont démontré leur talent et leur grande maîtrise des instruments

Une mention spéciale à Robinson Khoury qui a rejoint le groupe récemment et à Jérôme Laborde qui ont fait vibrer, swinguer leur trombone en même temps que la salle !

La grande complicité entre les musiciens faisait plaisir à voir, et donnait un supplément d’âme à cette belle prestation souvent explosive, et toujours homogène.

Tous les morceaux ont été composés ou arrangés par François Guin : Groovy Swing, Six O’clock jump, Blue Revival, Between the devil ant the deep blue sea, Gipsick, Hellza, Gospedalomania (avec Olivier Lachurie), Adriano, Et maintenant que vais-je faire (Gilbert Bécaud), Affection or love, Swanee river, Beiijing. Le rappel était composé par Thierry Gonzalez, Jour et nuit.

Ont collaboré à cette chronique :

X