(74) Haute SavoieJazz aux Carrés

08/11/2019 – Alfio Origlio et Célia Kaméni Quartet à Jazz aux Carrés

C’est avec une certaine fierté méritée que Jocelyne Quéau et Alain Morhange présentent la soirée en signalant qu’à leur grand étonnement il s’agit de la dixième édition de Jazz aux Carrés. Le public a répondu présent, la salle ronde est pleine.

Comme le veut la tradition deux groupes vont se succéder à commener par le Alfio Origlio et Célia Kaméni Quartet  qui présente son projet « Secret places » (voir la chronique de Bernard Otternaud).

La formation est désormais bien soudée avec de nombreuses dates au compteur.
Le trio constitué par Alfio Origlio qui a choisi Brice Berrerd à la contrebasse et Zaza Desiderio à la batterie forme un superbe écrin sur lequel s’appuie à merveille Célia Kaméni. Elle est très en confiance et au fur et à mesure qu’avance le concert elle n’hésite pas à jouer avec le micro, lançant ses attaques de très loin. Alfio est sans cesse à l’affût des gestes de Zaza, Brice est heureux d’être là et s’amuse, en faisant parfois des petites surprises à ses compagnons.
Ce soir nous bénéficierons entre autres d’unne version très émouvante du Blues indolent.

Pour finir le concert le quartet s’appuie sur les applaudissements du public pour jouer Master Blaster.

Le rappel a été demandé avec vigueur et ce fut un Afro Blue très rytmé.

Je fais volontairement court sachant que Christian Ferreboeuf  chronique le concert de demain au Hot Club de Lyon.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X