(69) RhôneHot Club

16/11/2019 – MN BigBand au Hot Club de Lyon

Le MN BigBand, ça nous rappelle forcément quelque chose. En 2011 Matthieu Notargiacomo avait eu l’audace de monter un spectacle hommage à Serge Gainsbourg. Et c’était bluffant (voir ici).

Ce soir c’est un événement, le MN BigBand vient présenter pour la première fois en public son « Voyage intérieur ». Huit soufflants, le trio rythmique c’est le MN BigBand (MN signifiant Matthieu Notargiacomo et non « MiNi » comme un esprit taquin me l’a soufflé). Ces onze musiciens occupent bien la scène du Hot Club bondé ce soir (et ça fait plaisir à voir).

Ces voyages bien qu’intérieurs vont nous promener sur toute la surface du globe. A commencer par une introduction aux accents très ellingtoniens et le long morceau April in New York qui passera par Little Italy (Ennio Morricone n’est pas bien loin), Broadway. Nous ferons un tour jubilatoire à la Nouvelle Orleans en mode « Second line » et avec la Parade à Nola. Une évocation du célèbre train A bord du Transsibérien nous emmènera de l’Asie extrême Les souris dansent, via la Mongolie et ses  Géantes steppes pour arriver en Russie en 84 heures seulement.

Le coeur de ce nouveau projet est bien sûr la suite  en quatre parties Voyage intérieur. Des thèmes introspectifs, le plus souvent joués en petit comité. Des trésors de compositions où les solistes se mettent au service des sentiments exprimés par Matthieu Notargiacomo.

Le concert est superbement rythmé, la mélancolie (comme Sortir du labyrinthe) alterne avec l’exultation (Nonna dédié à la « mamie »), les phrases personnelles avec les accents des grands big bands qui ont écrit les plus belles pages du jazz.

Pas évident et pas nécessaire de citer tel ou tel musicien, ils ont tous été excellents dans leur partie et l’ensemble est un bijou avec lequel il faudra compter.

Le double CD se doit d’atterrir dans votre discothèque.

Julien Bertrand, Baptiste Sarat: trompettes, bugles ; Franck Boyron, Félix Edouard: trombones ; Matthieu Notargiacomo: saxophones alto et soprano, compositions, arrangements ; Vincent Périer: sax ténor, clarinette ; Jean-Alain Boissy: sax ténor, flûte ; Rémy Jacquet: sax baryton ; Rémi Ploton: piano ; Brice Berrerd: contrebasse ; Francis Decroix: batterie

Ont collaboré à cette chronique :

X