(69) Rhône

16/11/2019 – « Sand on the beach » en avant première du « Moi(s) George Sand » de la mairie du 5ème de Lyon

La mairie du 5ème organise des festivités autour de George Sand (voir ici) dont ce spectacle créé par François Dumont d’Ayot présenté en avant-première ce soir.

La romancière est née en 1804 et morte en 1876.

En introduction après la présentation des portraits-statues des proches de George Sand et un intermède musical, le comédien Michel Boutran nous met dans l’ambiance : “Sand serait le grain de sable venu se glisser dans la culture de ce début du dix-neuvième siècle un tantinet phallocrate.”

Avec des textes légers et drôles, il évoque la vie peu ordinaire d’Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant plus connu sous le pseudonyme de George Sand. Le duo constitué de François Dumont d’Ayot aux aérophones et Attilio Terlizzi à la batterie agrémente le texte par quelques compositions originales ou des adaptations très jazzifiées de morceaux de l’époque (Paganini, Frédéric Chopin, Franz Liszt et Hector Berlioz)

On évoque bien sûr les amants de George : Jules Sandeau, Marie Dorval, Alfred de Musset, Frédéric Chopin, Alexandre Manceau et aussi sa passion pour son fils Maurice.

La position sociale et l’activisme politique et social de George Sand sont également passés en revue. Cette facette de sa personnalité sera illustrée par la version très enlevée du Chant des Canuts, par François Dumont d’Ayot. Sans oublier un autre trait marquant de sa personnalité, son attachement à son domaine de Nohant et la campagne berrichonne.

En conclusion le narrateur insiste sur le talent et l’importante production (plus de cent cinquante volumes) de cette romancière hors du commun sans compter ses écrits pour le théâtre et les journaux.

Un spectacle sympathique et drôle qui en une heure et demie nous fait découvrir ou redécouvrir pour les plus instruits un condensé de la vie de cet auteur hors-norme.

Il s’agissait d’une générale alors le texte sera mieux servi une prochaine fois.

 

PS pour ceux qui ne le savent pas « sand  » signifie sable en anglais. D’où le titre du spectacle… On a évité “Sand à la plage”.

Ont collaboré à cette chronique :

X