(69) RhôneBémol 5

22/11/2019 – Zaza Desiderio Trio au Bémol5

Le Bémol’5 accueille ce soir et demain un trio presque inconnu, mais la cause est connue puisqu’il ne s’agit que de leur deuxième concert public. Saoû, jolie bourgade de la Drôme, avait eu la primeur de la première, un soir de pleine lune, au restaurant « L’oiseau sur sa branche », un début bucolique à « Saoûhait » !

Trio inconnu, mais pas ses protagonistes. Les beaux projets de Zaza Desiderio et Michel Molines ont été de nombreuses fois chroniqués dans nos colonnes, ceux de Rémi Ploton pianiste d’origine stéphanoise un peu moins puisqu’il s’est installé en 2008 à Montpellier. D’un passage à Lyon en 2014 au Périscope, je garde le souvenir ému de la restitution bluffante de son travail de musicien pédagogue auprès des enfants des écoles, c’était le projet « Le Temps de le dire » avec son propre trio. Il accompagne aussi régulièrement le chanteur Kevin Norwood dans son quartet. Plus récemment il était le pianiste du MN BigBand au Hot Club de Lyon, nous ne pouvons que nous réjouir de sa présence plus fréquente dans la région. Parmi ses nombreux autres projets, « Zylia » et son approche particulière de la musique électronique vaut le détour.

Comme nous le confie Zaza, ce trio fut d’abord une belle rencontre humaine. Et puis un jour, c’est au ToopTee Studio de Couzon-au-Mont-d’Or qu’ils se retrouvent et jouent ensemble pour la première fois. La rencontre musicale fut tout aussi immédiate que naturelle. Deux premiers morceaux sont enregistrés sur le champ.  Ce fut une belle idée d’avoir capté ce moment, on peut le retrouver ici :  https://www.youtube.com/watch?v=xRDcJg0w5vM

Quelques mûrissements tranquilles de répertoire plus tard, nous entendrons ce soir Léa, Camille et Kim, Sir Kev de Rémi, Miss Ifa(*), Nolenc Side de Michel, Dona Nilva, Bien arrivé et une nouvelle composition É o fim da Procissão de Zaza et deux standards, Cyclic Episode de Sam Rivers et Pere de Edouard Simon : Voici un rassemblement des cultures de chacun clairement affiché !

Ce Trio va nous étonner d’emblée par la façon posée d’installer son jeu musical : finesse mélodique, respirations, polyrythmies, développements harmoniques sophistiqués sont au rendez-vous. Plaisir manifeste aussi de jouer ensemble, la belle entente et l’écoute entre les musiciens est palpable, les idées sont lancées, reprises au vol, le calme suggéré, la pulsation relancée par l’un ou l’autre et la mélodie développée reste claire jusque dans les phases de transe plus musclées. Ce n’est que la deuxième présentation publique, mais l’atmosphère, le son du trio est déjà là, reconnaissable. Tous radars visuels et auriculaires déployés, le public déguste !

Un beau trio est entrain de naître sous nos yeux. On attend la suite avec impatience ! Merci au Bémol’5, d’avoir initié le premier concert lyonnais de ce trio inconnu . . . qui ne va pas le rester longtemps !

Zaza Desiderio : batterie ; Michel Molines : contrebasse ; Rémi Ploton : piano, clavier, électronique

(*) toutes générations confondues, les musiciens de jazz sont aussi d’incorrigibles joueurs de mots

Ont collaboré à cette chronique :

X