(01) AinJazz à Fareins

29/11/2019 – Olivier Truchot Trio invite Géraldine Laurent et Phil Abraham à Jazz à Fareins

Carton plein ce vendredi soir à Fareins qui joue à guichet fermé. Ça fait chaud au cœur.

Le nouveau trio d’Olivier Truchot, avec Elvire Jouve aux baguettes et Christophe Lincontang à la grand-mère ont eu l’opportunité d’inviter deux pointures à partager la scène de Fareins : Géraldine Laurent au sax alto et Phil Abraham au trombone.

Olivier est venu avec sa musique à l’exception d’un titre (Esquisse) du tromboniste.

Peu loquace comme à son habitude Olivier débute le set en nous souhaitant un simple « bon voyage ». On prend le ticket.

Le trio débute les morceaux, les soufflants montent dans le wagon. D’emblée les dialogues sont riches. On voyage en classe Pullman.

Ce n’est pas pour rien que l’une des compositions s’intitule Chorale. Le tutti est foisonnant.

Sûr Berceuse nous avons droit à un somptueux chorus de Christophe Lincontang.

Bien sûr les deux soufflants sont là pour nous épater et on en prend pour notre grade. A jardin, la main droite de Phil est d’une telle légèreté que l’on a l’impression que la coulisse se meut librement et à une belle vitesse. Quant à Géraldine, ce n’est pas une surprise, il s’agit de l’une des meilleures instrumentistes (les deux sexes confondus)

Cette trop courte première partie s’achève sur Pra Vigo un thème composé en l’honneur du merveilleux guitariste brésilien Vinicius Gomes, partenaire épisodique d’Olivier. Le pianiste-compositeur s’est parfaitement approprié les codes de cette musique, Elvire et Christophe l’accompagnent comme s’ils étaient eux aussi de là-bas. Après l’exposition et la déclinaison du thème les soufflants entrent à leur tour dans le jeu. C’est festif à souhait.

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X