(38) Isère

30/11/2019 – EYM Trio & Varijashree Venugopal au Manège pour le Forum Jazz(s)RA

Soirée de clôture du troisième Forum Jazz(s)RA

 

Accueilli cette année dans l’agglomération de Vienne Condrieu, le troisième Forum Jazz(s)RA se termine ce soir dans cette belle grande salle du Manège. Jazz(s)RA, la plateforme associative des acteurs du jazz en Rhône-Alpes-Auvergne, vient d’organiser trente-cinq concerts publics en quatre jours sur toute l’agglomération, ainsi que des conférences, des ateliers, des show-cases et des rencontres spécialement destinés aux étudiants et aux professionnels.

Jazz à Vienne est partenaire de cette dernière soirée. En préambule, son directeur artistique Benjamin Tanguy et Samuel Riblier le directeur général viendront nous dévoiler l’affiche 2020 ainsi que les premiers noms de la programmation de cette quarantième édition ( voir détail dans notre page d’accueil de cette semaine ou sur leur site https://www.jazzavienne.com/fr ).

Place aux deux concerts de la soirée, EYM Trio & Varijashree Venugopal et puis The Amazing Keystone Big Band.

Nous avions découvert EYM Trio à la Clef de Voûte ou au Péristyle de l’Opéra de Lyon à leur sortie de formation dans la région au début des années 2010. De nombreux autres lieux et festivals ont vite programmé ce trio. Passionnés de musique d’ailleurs et grands amateurs de voyages, ils se produisent aujourd’hui sur de nombreuses scène en Europe et en Asie. Devenus plus rares en région par conséquent, c’est donc un grand plaisir de profiter de ce Forum Jazz pour retrouver EYM Trio.

Le temps imparti à ce premier concert va se trouver limité, malheureusement ils vont devoir raccourcir. Le premier morceau démarre en trombe, trio seul, Elie Dufour au piano, Yann Phayphet à la contrebasse et Marc Michel à la batterie. Le jazz contemporain du trio a toujours été imprégné de parfum des Balkans ou d’Orient, mais leur identité tient aussi beaucoup à cette façon particulière de structurer et donner à entendre le développement thématique et rythmique de leurs morceaux. Le discours est varié, la musique est vive, elle se joue des contrastes, le thème peut s’évaporer un instant, l’accélération rythmique ressurgir par surprise, où nous emmènent-ils ? Le thème est finalement raccroché par un bout inattendu, la magie opère et nous offre le plaisir d’une écoute toujours aussi grisante de suspense.

Arrive alors la chanteuse indienne Varijashree Venugopal, et le troisième projet du Trio, « Sādhana », ne va plus quitter la scène. Drapée dans son sari vert printemps flamboyant, Varijashree s’installe progressivement dans la musique du trio. Monocorde au début, la voix de tête arrive doucement, développe de lentes mélopées, s’insère dans les respirations du trio et libère progressivement ses savantes modulations harmoniques. Choyée par les relances du trio, la voix complexe se développe graduellement jusqu’à planer sur toute la salle, haut perchée, tel un stratus sonore déployé. Les modulations basculent aussi vers des resserrements proches du scat ou peuvent même devenir percussives. Notre retour sur terre sera guidé par son souffle léger, cette fois au bansurî, cette grande flûte traversière indienne en bambou.

Grand frisson garanti, EYM Trio nous surprend toujours autant dans sa capacité à intégrer l’ailleurs musical dans ses projets, et quoi de mieux que d’inviter physiquement les protagonistes concernés. Nous avons eu la chance ainsi de les suivre sur scène avec le oud égyptien de Mohamed Abozekry, la guitare flamenca de Toby Hack ou l’accordéon des Carpates de Marian Badoï et ce soir dans un plaisir égal que le public plébiscite bruyamment, le chant de l’Inde avec Varijashree Venugopal. Tournez « Manège » la salle viennoise bien nommée !

EYM Trio et leur invitée viennent de nous offrir un beau moment de musique vivante et ouverte.

Ont collaboré à cette chronique :

X