(01) AinJazz à Fareins

30/11/2019 – Janysett McPherson Quartet à Jazz à Fareins

Après le surprenant set de jazz bulgare proposé par Mario Stantchev avec son compère Stoyan Yankoulov à la batterie et l’originale chanteuse Yıldız Ibrahimova, changement de cap avec la dynamique Janysett McPherson qui vient avec son tempérament et sa musique cubaine.
Son quartet c’est un batteur, un percussionniste, un bassiste et un paquet de claviers pour la meneuse du groupe.

C’est parti pour une heure et demie de vocal-latin-jazz.

Bizarrement cela débute avec Lushlife de Billy Strayhorn bien cubanisé.

Dans un Français excellent (elle a débarqué en France en 1998) Janysett prend ensuite le temps d’annoncer le prochain morceau « écrit par Bernard Dimet et composé par Henri Salvador », on reconnaît de suite Syracuse même si l’arrangement est bien changé.

Sur Tres almas (trois âmes) on apprécie un superbe chorus de percussions (congas et bongos) d’Ivan Bridon. C’est la cheville ouvrière du quartet. Toujours présent il donne les couleurs à l’ensemble.

Avec les feuilles mortes on reconnaît les paroles mais la mélodie est passée à la moulinette salsa qu’aurait pu signer Yuri Buenaventra (Las hojas muertas).

Avec Busca tu fe, une composition, Janysett se livre et nous parle de sa foi.

Avant dernier morceau : sur une reprise d’Aznavour, La bohème « colonisée par Dominique Viccaro« , batteur et coloriste du quartet. Même traitement pour La vie en rose qui fera se lever une partie du public pour danser et chanter.

Chose rare, le public continuait à chanter pendant le salut. Autant dire que cette soirée fut des plus appréciées.

Janysett McPherson: voix, piano ; Ivan Bridon: percussions ; Antonio Sgro: basse ; Dominique Viccaro: batterie

Ont collaboré à cette chronique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X