(01) AinJazz à Fareins

01/12/2019 – Aline Algudo Quartet à Jazz à Fareins

Le quartet de la chanteuse Aline Algudo se lance dans un ambitieux hommage à la plus grande de toutes : Ella Fitzgerald.

Une robe rouge des plus écarlates, une gestuelle à la Betty Boop, une voix sûre, une section rythmique qui ronronne emmenée par Marc Hévéa sur l’imposant Bösendorfer ; Jean-Luc Mirault à la contrebasse électrique (décidément un instrument qui n’a de contrebasse que le nom!) et Michel Géronimo à la batterie.
Chose rare dans jazz la chanteuse dispose d’un véritable prompteur à ses pieds qu’elle ne quitte pratiquement jamais des yeux.

Les tubes s’enchaînent on les reconnaît tous, comment en serait-il autrement ? Lorelei des Gershwin brothers, A ticket, a tasket historiquement le premier tube d’Ella, Misty, Sophisticated lady, Stormy weather, Night in Tunisia, The lady is a tramp sur un mode énergique, Sing song swing aux accents « chinois », The man I love sucré à souhait, Puttin’on the Ritz et enfin Mack the knife dans la célèbre version de Berlin en 1960 où Ella a improvisé des paroles (elle n’avait pas prompteur à cette époque). Sur ce dernier titre le quartet a embarqué la salle.

Un show « à l’américaine » avec une chanteuse très investie dans son rôle, généreuse, ce qui a énormément plu au public. What else ?

Ont collaboré à cette chronique :

X