(38) IsèreJazz'Alp

13/03/2020- Afrö Collectif à Jazz’Alp

Avant de présenter la soirée, le président  de Jazz’Alp, Gérard Duchamp, alerte le public et lance un appel aux élus et décideurs de tous poils afin d’aider les acteurs du spectacle qui vont morfler grave avec l’épisode de Covid-19 qui vide ou ferme les salles. Si rien n’est fait un pan entier de la culture va disparaître sans crier gare.

Voici son propos que nous relayons volontiers :
« Dans le secteur culturel la survie des plus fragiles est engagée.
Nous lançons un appel au soutien et à la solidarité de l’ensemble des partenaires publics et privés.
Les artistes ont besoin de la confiance et de présence à leurs côtés ; des engagements pour l’avenir doivent être pris.
Le Covid-19 est un point de rupture, tous ne s’en remettront pas.
… »

 

Place ensuite au spectacle vivant devant du public nombreux dans la salle du Chardon Bleu.

L’afröCollectif  (allez savoir comment on prononce le « ö » ?) s’est constitué en Matheysine, c’est à dire ici sous la houlette de Nicolas Poncet. Un groupe de quatorze musiciens amateurs qui ont souhaité faire vivre l’afrobeat et l’ethiojazz deux courants majeurs de world music nés en Afrique et qui ont conquis le monde par des voies diverses.

Le set évolue entre ces deux styles. D’Afrique de l’Ouest et d’Afrique de l’Est. Avec un passage obligé par un tube de Mulatu Astatké musicien génial redécouvert grâce à la pugnacité de Francis Falceto et sa collection « Ethiopiques ». Côté ouest on passe par le Ghana et bien sur le Nigeria patrie du maître Fela Anikulapo Kuti créateur de l’afrobeat. D’ailleurs le set s’achève sur un de ses morceaux Opposite people.

Bilan : un set énergique qui nous a bien transporté.

Le public adore et impose un rappel (non prévu) qui se fera sur un autre thème de Fela Colonial mentality.

 

Vincent Bongiraud: batterie
Sébastien Rayon, Alain Chartier, Vincent Galloy: percussions
Nicolas réant, Jean-Baptiste Falgueyrettes: basse
Bruno Fourel, Grég Rougier: guitares
Laurent Hennequin, Damien Demeur, Patrick Scheuble, Emmanuel Andiron, Cécile Reynier: cuivres
Alizée Réant: voix, chékéré
Nicolas Poncet: clavier, direction

Ont collaboré à cette chronique :

X