(69) Rhône

08/04/2020 – Chronique de la scène lyonnaise et régionale sur les réseaux sociaux

Je suis sorti faire un tour …. ben quoi sur les réseaux sociaux ! Je ne risque pas de faire la tournée des grands ducs, des clubs de jazz de la région. De toutes façon, il n’y a pas de case pour les clubs de jazz sur l’attestation de déplacement dérogatoire. Ils sont tous malheureusement fermés et les festivals annulés. Et toutes ces mesures ne sont pas pour rigoler mais pour sauver des vies, on reste chez soi pendant le confinement. Cependant, nos musiciens locaux ne manquent pas de créativité et de sensibilité pour nous faire partager leur musique, et parfois d’humour. Voici un petit tour de nos amis musiciens sur les réseaux sociaux.

 

Olivier Truchot poursuit avec la diffusion d’une ballade. (Ici) Cette fois il nous propose Smokes gets in your eyes, chanson composée par Jerome Kern et écrite par Otto Harbach pour leur opérette de 1933 Roberta. Elle a été interprétée notamment par les Platters, peut-être Fred Astaire qui a joué dans l’adaptation cinématographique de l’opérette. Olivier Truchot, l’interprète en souvenir d’un fabuleux crooner français…veut-il parler de Serge Gainsbourg qui l’a reprise dans son album Rock aroud the bunker ? [NdlR : nous vous laissons chercher]  Zaza Désidério, va-t-il rejoindre son « frère musical » sur cette interprétation toute en sensibilité ? On a hâte de retrouver les musiciens sur scène.

 

 

Jean-Louis Almosino partage un souvenir (Ici) avec un post de Zaza Désidério pour un beau titre enregistré au Bemol5 à Lyon. Ils se nomment eux même les légendaires « JazzCats » lyonnais accompagnés de Joachim Expert, Christophe Lincontang. Un moment bop qui sent bon le groove et le plaisir musical. N’est-ce pas que l’on s’y croirait au concert, l’espace de 2 minutes et 44 secondes ! On a hâte de retrouver les musiciens sur scène et de retourner au Bemol5.

 

 

Nora Kamm, nous propose un hommage à Manu Dibango, (Ici) victime de l’épidémie. Quelle belle attention pour ce grand Monsieur avec cette mélodie jouée en solo. On a hâte de la retrouver sur scène avec son groupe Nora Kamm TRIBA.

 

 

Marieke Huysmans Berthou, nous propose un morceau en solo interprété dans son jardin. (Ici) Cette ballade, You, Blond Bird Blue, est un extrait du premier album Pianocéan. On a hâte de la retrouver sur scène et dans ses créations au fil de ses voyages en voilier.

 

 

Voici Zaza Désiderio qui nous partage sur son compte Facebook une improvisation de Pierre Tiboum Guignon au Hot club de Lyon. (Ici) D’avant ou d’après concert peut-être ? En tout cas la bonne humeur est au rendez-vous, Pierre Tiboum Guignon, professeur de batterie et figure lyonnaise de l’instrument chante en s’accompagnant avec la cymbale charleston. Avec cette vidéo, Zaza Désidério témoigne son amitié et son respect à son professeur lorsqu’il est arrivé à Lyon. On a hâte de retrouver les musiciens et de retourner au Hot Club de Lyon.

 

 

C’est Benjamin Nid, saxophoniste du Very big experimental toubifri orchestra qui publie une vidéo du groupe en concert au Train Théâtre de Portes-Lès-Valence. (Ici) Il s’agit du morceau Pigment de la trompettiste Emmanuelle Legros qui est le premier extrait LIVE de leur tout nouveau spectacle. Comme d’habitude, avec le « Toubifri », les arrangements sont précis et l’énergie est bien là. On a hâte de les retrouver sur scène et de retourner au Train Théâtre de Portes-lès-Valence. Ce n’est malheureusement pas sûr que la Nuit de tous les jazz(s) ait lieu cette année.

 

On termine par cette touche d’humour avec un sketch de Fred Gardette saxophoniste de Bigre!, autre Big band régional et néanmoins ami du précédent. (Ici) Il annonce, avec cette vidéo manifestement « maison » la sortie prochaine du nouveau cd du groupe Tumulte avec Célia Kameni. On a hâte d’écouter ce nouvel opus et de les retrouver sur scène.

 

Alors vous avez compris ? Si vous voulez retrouver les musiciens, les clubs de jazz et les salles de concert bientôt, restez chez vous maintenant !

Ont collaboré à cette chronique :

X