(69) RhôneLa Clef de Voute

12/06/2020 – Patrick Maradan Trio … en quartet à la Clef de Voûte

Nous nous attendions à déguster un trio et c’est un quartet qui nous attendait. Au trio de Patrick Maradan, Josselin Perrier à la batterie et Thibaud Saby au piano est venu s’adjoindre pour notre bonheur, Thibaut François à la guitare. Tous nous disent avec conviction leur plaisir de se retrouver ensemble sur une scène devant un vrai public.

En dépit du faible nombre de concerts en live présentés ce soir à Lyon, la Clef de Voûte n’était que partiellement remplie au début du concert mais cela changera avec le temps.

Avec le Voyage de Kenny Barron le concert démarre de suite avec un haut niveau. Thibaut François prend un premier chorus qui met la barre en suspension, Thibaud Saby enchaîne dans la même veine.

Suit une première mondiale, une “petite” valse composée il y a deux jours Song for S & I, dédiée aux enfants d’un ami de Patrick Maradan. Cool et calme.

Woody and you de Dizzie Gillespie dédié à son pote Woody Herman, tromboniste nous ramène dans un bop très caractéristique.

On continue avec une autre composition d’un trompettiste et ça sera le tube de Tom Harrell Sail away, une bossa toute douce.

Le premier set s’achève sur Oléo de Sonny Rollins mené sur un train d’enfer avec notamment une course poursuite amusante entre le guitariste et le pianiste. Les échanges de regards étaient éloquents.

Après une courte pause la musique revient avec un Asteroïd Blues une composition de Patrick dédié à Thibaut François puis Fee fi fo fum de Wayne Shorter.

Arrive aussi une autre composition de Patrick Maradan, Sainte Sophie, étrangement c’est un calypso. Nonobstant ses qualités de contrebassiste Patrick Maradan est un brillant compositeur qui nous régale à chaque fois avec ses créations.

Retour aux standards avec My ideal entamé à la guitare, une ballade sublime et délicatement interprétée.

Pour finir ça sera Bohemia after dark d’Oscar Pettiford.

Bizarrement pas de rappel demandé. Donc direction le bar pour échanger avec les musiciens qui ont besoin de ce contact avec le public.

Ont collaboré à cette chronique :

X