(69) Rhône

13/06/2020 – Patrick Bafon et Stéphane Rivero au restaurant Les Voûtes

En faisant un tour sur Facebook je découvre loin dans les actus de mon mur que Les Voûtes à Caluire, dont je n’avais pas entendu parler depuis des mois en dépit de son appellation « jazz Club » (autoproclamée ?), présentait ce soir le duo Patrick Bafon et Stéphane Rivero. Connaissant le lieu, sa cuisine et sa magnifique terrasse  le long de la Saône devant le clocher de l’île Barbe, je décide d’y aller.

Bien m’en a pris car j’ai passé une agréable soirée. Pas de terrasse car la météo post-confinement comme un fait exprès est encore exécrable, c’est donc à une table sous une des immenses voûtes du lieu, près des musiciens que je prends place. L’apéro arrive et les deux musiciens aussi. Les connaissant, pas de surprise. Ils déroulent des standards. Forcément Nat King Cole n’est pas bien loin et nous auront droit rapidement à L.O.V.E. mais aussi à un Do you know what it means to miss New Orleans très lent et bluesy. S’agissant d’une prestation dans un restaurant avec des dîneurs en activité de mastication, Patrick reste sobre dans ses interprétations et Stéphane l’accompagne aux petits oignons. Quelques chansons françaises comme  Sous le ciel de Paris et La belle vie, en français, s’il vous plaît. Côté assiette la surprise est agréable, tout est excellent avec un service de qualité même si c’est étrange de voir tout ce personnel masqué et usant de force gel désinfectant (quelque part ça rassure).

Après la pause réglementaire, vu qu’elle dînait en famille non loin, la chanteuse Nathalie Soles (Nath Queen Soles ?) est venue « bœuffer » sur deux titres, tout d’abord un très sage Bye Bye Blackbird, histoire de se mettre en voix, puis un Summertime qui a démarré classiquement avant de partir en vrille totale, la chanteuse imitant des voix, Patrick imitant une trompette avec sa bouche (il le fait fort bien). Un moment très amusant et très apprécié de la salle.

Le concert se termine par un passage chez le Duke.

Agréable soirée, à refaire.

(Les Voûtes 53 Bis quai Clémenceau 69300 Caluire-et-Cuire)

Ont collaboré à cette chronique :

X