(69) Rhône

24/07/2020 – Les Jimmy à Tassin-la-Demi-Lune pour les Estivales Tassilunoises

Ne pas se fier aux apparences, jamais!

En dépit de tenues kitchissimmes et décalées, chemises à jabot dorées à l’or fin, comme leurs chaussures, « Les Jimmy » est une authentique mini fanfare de jazz. A eux trois ils pulsent des bonnes vibes.

On a une pensée émue pour Jimmy, celui au sousaphone, qui joue par plus de trente degrés avec son instrument bien lourd.

Entre les compositions maison, on reconnaît quelques tubes pas toujours récents comme ce titre de Dario Moreno Tout l’amour (que j’ai pour toi), vous savez, la reprise de La lettre à Élise dans un arrangement très sympa.

Le Jimmy saxophoniste endosse l’habit du Monsieur Loyal déjanté, et il n’a pas besoin de forcer son talent pour s’attacher le public plutôt jeune qui s’amuse. Il fait participer l’assemblée avec des petits quizz faciles et lui fait gagner des babioles.

Bonne nouvelle, on apprend que le jazz n’est pas mort à l’écoute de la B.O. de Mo Better Blues.

On passe ensuite sans transition à Marinella (1936 Vincent Scotto) puis au Sampa de Gotainer, à la suite en mi-mineur pour luth de Bach et l’hymne à l’amour. Autant dire que le spectre couvert est bien large.

Le final se fera sur un Mercy, mercy, mercy très enjoué.

Ce petit set de quand même une heure nous aura fait passer un bon moment bien décoincé.

Fred « Jimmy » Gardette: sax alto, percussions, flûte à bec ; Erwan « Jimmy » Bonin: batterie, flûte à bec ; Yvan « Jimmy » Lemaire: sousaphone, flûte à bec

Ont collaboré à cette chronique :

X