(01) Ain

31/07/2020 – Bento à Simandre-sur-Suran

Quand le Jazz est Là….le Revermont est en fête

 

À Simandre-sur-Suran il y a une association  nommée « La Fabrique du Revermont » dont  le concept est de « Fabriquer du Lien Social » en organisant des actions socio-culturelles et de diffusion culturelle dans ce bassin de vie « rur-bain  » comme disent les sociologues.

Ce 31 juillet dans le cadre des « Vendredis du Revermont » était programmé « Bento » , Antoine Girard (accordéon) et Benoît Convert (guitares).

La tonalité du concert était « jazz festif » et ballade dans des genres très différents, de Jo Privat  à Télonius Monk en passant par Django Reinhardt, Sonny Rollins, et bien sûr Antoine Girard ou Benoît Convert, plus une flopée de brésiliens… donc programme éclectique et très équilibré.

Bref un set de une heure trente d’excellente qualité par des musiciens qui font dans l’excellence… et une très belle musique que le public d’environ cent cinquante personnes a dégusté avec gourmandise et salué par des applaudissements nourris.

Comme Benoît Convert est le local de l’étape  (il a vécu une grande partie de sa jeunesse à un  kilomètre et demi de « La Fabrique du Revermont ») et  qu’Antoine Girard a lui des affinités familiales  du coté de Arbois …le plaisir des musiciens de « jouer chez eux » était plus que visible tout au long de cette  très belle soirée…de partage réciproque.

Juste quelques mots sur la gestion technique de ce concert: la régie son était tout à fait excellente et ce sans une débauche de matériel, quant à la régie lumière elle était parfaite avec des moyens modestes et suffisants.

Comme trop souvent, l’absence de réglages lumières pour certains concerts, auxquels j’assiste,  font que l’on distingue mal les musiciens qui sont sur scène et que, pour faire les photos liées à nos chroniques, c’est une loterie de la chance, personne ne gagne à ce type de négligences, ni les artistes, ni les spectateurs, ni les chroniqueurs, et au final sans doute pas non plus les organisateurs de ces concerts.

Alors quand  la réalisation technique d’un concert est excellente ça mérite d’être souligné.

Ce 31 juillet à Simandre-sur-Suran ce fut un plaisir des yeux et des oreilles, de plus, par ce temps de canicule, comme il ne faisait, dans ce coin du Revermont, « que » 30°c cela  rajoutait à la douceur ambiante de cette soirée  concert.

Un remerciement particulier à Bérangère Bulin du Pôle Culturel qui a grandement contribué à la programmation de ce concert et à sa réalisation opérationnelle.

L’accueil étant des plus chaleureux… que demander de plus ?

En ces temps de pénurie de spectacles vivants et chaleureux, ça fait du bien au moral.

Elle est pas belle la vie dans les pays de l’Ain ?

Ont collaboré à cette chronique :

X