(74) Haute SavoieImperial

20/08/2020 – Captain pour le Imperial Annecy Festival

En y regardant de plus près, ceci est mon premier concert dans une grande salle depuis la mi-mars. Cela fait chaud au cœur. Même si le masque obligatoire pendant le concert gâche un peu la fête. Le public a répondu présent et l’Imperial Palace d’Annecy est quasiment plein (Dans le respect des règles de distanciation en vigueur. L’équipe du palace a admirablement géré la logistique du placement).

Philippe Martel et Kristin Marion, programmateurs de ce festival nous disent tout le plaisir qu’ils ont de pouvoir, en dépit des circonstances, proposer ces quelques soirées de musique « en vrai » pour un public demandeur.

Place à la musique. Dès l’intro acoustique on comprend que l’on va passer une soirée axée sur du R&B et de la soul de bonne facture. Depuis le début des années 2000, le groupe Captain Mercier s’était illustré dans le genre avec une Victoire du jazz en 2003 à la clé. Exit Jacques Mercier qui a fait valoir ses droits à la retraite, les musiciens ont repris le flambeau de « Captain« .

Quatre soufflants parmi le haut du panier, un bassiste inspiré (le grand ligérien Gilles Coquard), un guitariste qui ne le lui cède en rien et le tandem incontournable du jazz français Charlier & Sourisse. Cela augure du bon.

Arrivent les deux chanteurs Déborah Tanguy et Yannick Boudruche. La première on la connaît (de Crest) mais pas forcément dans ce registre, le second on le découvre avec gourmandise tellement il rayonne de présence.

Le band va nous offrir un hommage à Aretha Franklin soit en reprenant certain de ses morceaux (I say a little prayerNatural Woman ; Chain of fools ; Respect  qui ici justifie pleinement son titre …) soit des compositions (Queen of soul ; … ) avec aussi un hommage « de son vivant » à Benoît Sourisse (Sacré Benoît).

Olivier Louvel n’hésite pas à nous faire part de son plaisir de partager ENFIN ce moment avec du public. Effectivement ils vont tout donner et le public va adorer. Il suffit de deviner les bananes derrières les masques mais surtout de voir les yeux qui pétillent pour le constater.

On retrouve la plupart des morceaux entendus ce soir sur l’album « Celebrating the queen of soul » (Gemini records).

 

  • André Charlier : batterie
  • Benoît Sourisse : claviers, orgue Hammond
  • Damien Verherve : trombone
  • Philippe Sellam, Frédéric Couderc : saxophones
  • Julien Ecrepont : trompette
  • Gilles Coquard : basse
  • Olivier Louvel : guitare
  • Déborah Tanguy, Yannick Boudruche : voix

Ont collaboré à cette chronique :

X