(69) RhôneLe Périscope

03/10/2020 – Samuel Blaser Trio au Périscope

Trois grands improvisateurs se retrouvent sur la scène du Périscope qui en dépit des contraintes sanitaires propose une programmation de haut vol.

Samuel Blaser est un tromboniste helvète qui donne un coup de fouet à son instrument. On se rappelle qu’il avait commis un album solo décapant il y a quelques années.

En face de lui un musicien qu’on ne présente plus. Marc Ducret est un expert de la guitare électrique dans la catégorie musiques actuelles. Il a tourné avec tout ce que la scène d’avant garde connaît.

Les deux jouent les yeux dans les yeux attentifs au moindre signe de l’autre. Fascinante cette osmose.

Au centre le batteur et percussionniste Peter Bruun, habitué des différentes formations de ses comparses, qui fait bien plus que de la figuration. Il connaît à fond sa batterie et ses accessoires et improvise le plus souvent les yeux clos. Il colore et propose une dimension toute particulière au duo de cadors à ses côtés.

Comme l’expliquait avant le concert Samuel Blaser, rien n’est préparé. Le concert débute par une improvisation de Marc Ducret, le tromboniste se concentre, hésite à se lancer, il cherche et trouve le juste moment. Chacun a son tour prend la direction des opérations, et puis progressivement la main est passée à l’autre. On pense qu’il s’agit de longues improvisations, parfois une citation est lancée, le thème est reconnu. Vite on fouille dans les partitions et l’on retrouve les « conversations écrites » qu’évoquait Samuel Blaser. Les échanges sont en effet plus construits, des unissons se font entendre et puis chacun repart sur son chemin … pour mieux converger quelques instants plus tard.

Samuel Blaser utilise plusieurs sorte de sourdines, Marc Ducret  dispose de très peu d’effets mais exploite au maximum ses cordes, la pédale de volume, et parfois un bottle-neck. Peter Bruun est d’une précision et d’un délicatesse désarmantes. Au passage nous entendrons quelques morceaux de bravoure de part et d’autre.  Mais jamais sur un mode convenu.

Un concert d’une belle tenue avec une musique moderne et spontanée jouée par de grands interprètes.

Ont collaboré à cette chronique :

X