(38) IsèreGrenoble-Alpes-Métropole Jazz Festival

04/10/2020 -Eric Seva Quintet « Mother of Pearl » à La Vence Scène pour le Grenoble Alpes Métropole Jazz Festival

Dire comme Sébastian Dauchin qu’ « A l’image du rêve, la musique d’Eric Séva est un condensé d’imaginaire qui autorise ce partenaire essentiel qu’est le public à voyager librement dans son sillage » s’est révélé,une fois de plus, particulièrement vrai ce soir du 4 octobre à Saint Egrève.

 

Dans son nouvel opus « Mother of Pearl », Eric Séva nous invite en effet dans son univers éclectique qui est sa marque de fabrique depuis ses débuts, faisant côtoyer la musique dite classique et celle des bals populaires. Il a le goût du métissage et de la différence.

Mother of Pearl, est la traduction de nacre, ces « perles » retravaillées pour être fixées sur les touches des saxophones et accordéon , pour localiser l’emplacement des doigts. Voilà le dénominateur commun qui réunit et fait se croiser les deux instruments. C’est sur cette envie de croisement et sur la réécoute de l’album « Summit » d’Astor Piazzola et Gerry Mulligan de 1974, que s’est construit ce projet. L’accordéoniste, c’est Daniel Mille avec la fraîcheur délicate de son doigté.

Pour accompagner le compositeur Eric Séva au saxophone baryton et soprano, les talentueux : contrebassiste Chistophe Wallemme,  percussionniste et batteur Zaza Desiderio et le pianiste Alfio Origlio.

Les compositions d’Eric Séva racontent ses histoires que la vie lui a inspirées, et nous entraînent dans son sillage, que ce soit dans la Cordillère des Andes, sur une île au sud de Rio, au Mont Canigou. L’expression en solo des musiciens toute en subtilité et douceur participe du voyage. Les cassures de rythme retiennent le souffle, et nous font basculer dans un autre univers, qu’il soit tango,  énergie déjantée, nostalgie, ou sonorités aquatiques, soleil, joie de vivre, appel des montagnes.

Les échanges entre l’accordéon et les saxophones ont permis d’écouter une gamme impressionnante de sons donnant l’impression de façonner la musique au fur et à mesure qu’elle se joue.

Un très grand moment !

Quelques titres : Mother of pearl, La cordillère des anches, The oak’song, Travel day, Hope in blue, Summit, Close yours eyes et listen, Ilha grande, Luz d’Euss, Mitmus, Bismop.

Ont collaboré à cette chronique :

X