(69) RhôneHot Club

08/01/2021 – André Minvielle en trio au Musée des Confluences

Ce n’est pas parce que les salles sont fermées que les artistes ne travaillent pas. Il faut bien préparer l’avenir.

Le musée des Confluences prépare une exposition ornithologique “L’oiseau rare, de l’hirondelle au kakapo” présentée jusque début 2022.

Oiseaux et musiques font bon ménage. Le grenoblois Olivier Messiaen s’était fait une spécialité de captation et de transcription des chants d’oiseau, et encore tout récemment (le 29 décembre) un autre musée, celui d’Orsay à Paris, présentait une Symphonie des Oiseaux.

Le vocalchimiste André Minvielle est également un érudit des pépiements et autres stridulations. Avec ses comparses Albert Marcoeur (percussions, voix, clarinette) et Antoine Berland (piano, voix) ils sont en train de monter un spectacle intitulé « La piste aux oiseaux ».

Invité par le Musée des Confluences, le trio profite d’une résidence de trois jours pour peaufiner le spectacle avant de le faire tourner en France (si cela s’avère possible) et de faire une halte à Lyon ici même en septembre 2021 dans le cadre de l’exposition évoquée plus haut.

La création est encore en voie d’achèvement. Les musiciens cherchent un son d’ensemble ; André peaufine sa scansion ; ils changent les intros ou les fins. Enfin du vivant sur scène !

La magie du verbe, des percussions subtiles, un piano très préparé, une entente franche et rigolarde des trois musiciens ; ce spectacle où la gent à plumes est à l’honneur s’annonce très savoureux.

Ont collaboré à cette chronique :

X