(69) RhôneLe Périscope

19/05/2021 – Bruno Ruder Solo au Périscope

Le mercredi 19 mai c’est le D-Day au Périscope.

On nous prend, faut pas déconner, pour des con…des confinés
alors qu’on est désormais libérés dans la foule sentimentale avide de partager à nouveau des émotions artistiques.

Émotion musicale en l’occurrence pour ce jour de libération des salles de concerts. Les organisateurs du Périscope, qui trépignaient de montrer leur toute nouvelle salle, ont proposé au pianiste Bruno Ruder de nous dégourdir les oreilles pour l’occasion.

Le beau son du Yamaha emplit la salle à l’acoustique impeccable, les harmoniques se déploient et viennent nous enchanter à nouveau : c’est bon ça le refait, on est bien !

Bruno Ruder a déjà une biographie impressionnante. Parmi ses nombreuses collaborations, il a occupé notamment le poste de pianiste de Magma pendant quelques années.
Il nous présente ce soir majoritairement de nouvelles compositions qui ont germé pendant le confinement.
A l’entame du concert, il nous plonge dans une atmosphère plutôt sombre, des cheminements labyrinthiques, des impasses, des questions sans réponse à l’image de la période compliquée que nous venons de vivre.
Mais dans sa tête, plus que sur les nombreuse partitions qu’il a devant lui, il y a du monde, il y a un monde bien à lui, torturé certainement à certains moments mais aussi plus léger, voire euphorisant à d’autres.
Dans ce dernier registre, il a détourné ce soir un standard jazz/ragtime sur un rythme endiablé, et repris un morceau de Pat Metheny et Ornette Coleman, Kathelin Gray.
La promesse des jours heureux transpire dans ce morceau, une sorte de ballade dans une nature sautillante. Est-ce une évocation nostalgique, ou bien réellement une incantation pour notre futur ?

La jauge du soir doit être à 40%, mais c’est reparti et c’est l’essentiel.
Le Périscope a désormais publié sa programmation, et on retrouve dès le 26 mai Bruno Ruder au piano avec le groupe Le Quadrivium. Pour avoir déjà entendu un échantillon, je vous recommande cette soirée…. chic, c’est parti !
Qu’est ce qui vous a manqué le plus pendant cette période ?
Je ne dois pas être le seul à répondre : un concert à partager dans la foule sentimentale !

Ont collaboré à cette chronique :

X