(69) RhôneJazz à Cours & à Jardins

06/06/2021 – Duo Michel Edelin & François Dumont d’Ayot à Jazz à Cours et à Jardins

Concert quasi-champêtre dans le joli parc de la Maison Chavril.

Le flûtiste Michel Edelin (que l’on ne présente plus) nous présente en première mondiale le fruit de son travail du confinement. Il n’a pas pu se résoudre à ne faire que des gammes.

Il remarque que la musique répétitive plait bien.

Il y a quelques années il avait collaboré avec le batteur Simon Goubert sur le projet présenté ici-même il y a deux ans « Echoes of Henry Cow ».

Simon Goubert lui a enregistré un certain nombre de boucles, toutes en relation avec des objets tournants ou des concepts en rotation.

Le concert de ce soir est basé sur des improvisations sur ces boucles.

Cela commence avec Saturn’s rings, morceau enjôleur.

Infinity est basé sur un bourdon de trois notes. L’improvisation est plus âpre.

Suivent diverses boucles sur des thématiques différentes. Michel Edelin est à la manœuvre. François l’accompagne avec ses flûtes dont une impressionnante basse et sa clarinette basse.

Une mélodie légère bouscule le set : Ronde enfantine.

Changement d’univers avec Mansake (le surnom qu’Edelin a reçu des ses musiciens africains de Ouaraba) où FDA se lâche.

Ballade-Dallab est une répétition d’une petite phrase dans les deux sens. Les deux flûtes aux sonorités différentes dialoguent.

Après Noria, François improvise sur Steamboat blues.

« Celle-là on espère qu’elle va tourner encore un petit moment » : La terre, un thème joyeux sorte d’ode à notre mère nourricière.

On finit avec Cabestan.

Le projet est tout frais et il faudra attendre pour le CD.

Heureuse la centaine de personnes qui a pu en profiter.

Et en guise de rappel le duo devient trio avec l’adjonction de Denis Barbier et son étrange flûte basse en matière synthétique.

Ont collaboré à cette chronique :

X