(38) IsèreVoiron Jazz Festival

13/06/2021 – Connie & Blyde au Voiron Jazz Festival

Retour sur un duo qui nous avait tapé dans l’œil il y a trois ans à Crest et avait été lauréat du concours de jazz vocal (voir ici).

Connie & Blyde c’est Caroline Sentis à la voix et aux percussions et autres trucs et Bruno Ducret au violoncelle.

La première nous l’avons revue avec Banan’Jug, le second pas plus tard qu’il y a deux jours avec Komorebi.

« Ça fait un an et demi qu’on a pas joué… merci d’être là « 

Le set débute avec des chansons en français. Le duo a pris une dimension poétique.

Fluo du nouveau répertoire.

Décembre, déjà connu.

La voix de Caroline Sentis est toujours envoûtante. Sa gestuelle sur scène l’est tout autant. Fidèle à son habitude Bruno Ducret accompagne discrètement. Une mine ravie et un grand sourire l’habillent.

Sur la mort Caroline débute en sifflant et en imitant des bruits d’oiseau, les vrais, pas loin lui répondent.

Nouveauté Caroline Sentis utilise parfois une flûte à bec et un tom.

Bien sûr le duo reprend Ah les voyages de Barbara. La magie opère à nouveau et on est embarqué. Le plus cocasse est qu’un TGV choisit ce moment pour passer à quelques mètres de là. (La scène est dans la cour du Grand Angle situé dans une courbe serrée de voies de chemins de fer)

Sur L’homme allongé dans la neige, Caroline fait appel à des boucles joliment gérées.

Une reprise de Brigitte Fontaine (j’ai 26 ans mais seulement 4 d’utile ..)

Final sur un work song de leur cru History où l’on retrouve la voix éraillée et profonde de Bruno Ducret, le shouter que nous évoquions il y a trois ans .

Le groupe a mûri mais la sensibilité et la poésie sont intactes. Nous aimons.

Ont collaboré à cette chronique :

X