(38) IsèreJazz à Vienne

09/07/2021 – Paul Personne à Jazz à Vienne

Voici le troisième set de cette soirée consacrée à la note bleue sur douze mesures dans le Théâtre Antique de Vienne, avec l’arrivée du vieux lion à la crinière argentée ; le guitariste Paul Personne. Le bluesman français joue pour la première fois à Jazz à Vienne et commence par un premier commentaire d’hommage. A ceux qui ont fait du festival cette grande manifestation et tous les illustres artistes qui sont passé sur cette scène. Il faut noter que le guitariste compte quarante-trois ans de carrière pour quarante éditions du festival, il y a donc un respect naturel entre l’homme et la manifestation.

Comme pour les deux précédents sets on continue avec les grosses guitares et un gros son, trop fort à mon goût pour discerner les subtilités du blues. La régie son a-t-elle conservé les réglages pour rester dans le même niveau sonore ? Le public déjà chauffé par les deux précédents groupes est particulièrement ravi et c’est là l’essentiel. Mais cette soirée est plus orientée sous le signe du blues-rock. Le show est énergique musicalement et les jeux de lumières en rajoutent pour l’effet rock du concert. En tout cas, il poursuit sa route musicale avec son style habituel qu’il a peaufiné au fil des années. Paul Personne nous livre ses chansons à textes non dénués de sens avec sa voix éraillée qui nous donne l’impression d’une pointe de nonchalance ce qui fait le charme de sa tessiture. Il échange beaucoup à la guitare durant ce concert avec Florian Robin aux claviers. Ils mélangent agréablement les sonorités de la guitare et de l’orgue Hammond B3 dans un dialogue de phrases musicales. On profite particulièrement de ces moments de partages musicaux durant les blues lents et les ballades avec un jeu fluide et clair sans saturations. La rythmique est punchy et très rock avec la batterie dominante de Florian Pons, tandis que Max Darmon assure un suivi imperturbable et régulier à la basse.

Parmi ses grands titres, le bluesman nous joue entre autres Barjoland, Les autres, Les meilleurs ou Chez moi. Pour lesquels on reconnaît une mélodie ou un refrain qui ont accompagné les quatre décennies de la carrière de Paul Personne. Avec leur quarantaine respective Jazz à Vienne et Paul Personne, célèbrent une musique plus que centenaire avec passion et joie. Vivement les quarante prochaines !

Ont collaboré à cette chronique :

X