(07) ArdècheJazz sur un Plateau

17/07/2021 – Lauréats du deuxième tremplin de « Jazz sur un Plateau » à Larnas

Jazz sur un plateau c’est tout d’abord le site magnifique et apaisant de l’église Saint-Pierre de Larnas. On se sent tout de suite bien dans ce lieu à proximité de cette église romane de la première moitié du XIIème siècle. L’ambiance sympathique et accueillante des bénévoles nous permet de retrouver l’esprit des festivals à taille humaine. Après toutes ces intempéries « le printemps » semble pointer son nez, un printemps de 17 juillet avec une petite brise sur le coucher de soleil du côté des Gorges de l’Ardèche. Le festival est devenu au fil des ans itinérants, de la vallée du Rhône aux Gorges de l’Ardèche, en suivant le périmètre de la communauté de communes dominée par ce plateau.

Cette soirée est ouverte par les lauréats du Tremplin qui a eu lieu l’après-midi même. Cette première édition du Tremplin nous présente l’Obsidiane Trio. Les trois musiciens originaires de Lyon et Vienne, Pierre-Louis Varnier au Fender Rhodes, Romain Frechin à la batterie et Yves Marcotte à la contrebasse vont nous présenter un jazz moderne avec un style années 1970. C’est la sonorité du clavier qui donne ce côté vintage à leur musique. Ils interprètent quatre titres dont deux : Rafale et Calm down de leur premier EP, « Entre ombre et lumière », ainsi qu’un autre morceau et un standard. Le Fendre Rhodes entraine ses partenaires sur la plupart des morceaux. Il apporte le groove de la soul et un style funky. La contrebasse suit et souligne le rythme, tandis que la batterie tinte la rythmique avec les cymbales et la caisse claire. Ce jeune trio, ils se sont rencontré il y a peu de temps maîtrise déjà la cohésion et les dialogues musicaux. Leur langage jazz est très délicat, agréable et léger. Il n’y a pas de fougue et d’emballement dans leur musique mais de l’engagement. On est porté par ce trio prometteur.

 

Ce premier set découverte du Tremplin s’achève et un nouveau trio monte sur scène ! Le tout nouveau Président du festival : Bernard Chazeau nous présente à présent le Nathan Mollet Trio, colauréat du Tremplin. Il fallait être présent au Tremplin cette après-midi pour le savoir ! c’est maintenant au tour de Nathan Mollet au Fender Rhodes, Elvire Jouve à la batterie et Dominique Mollet à la contrebasse de prendre la relève. Ce groupe originaire de Vichy et dans la même configuration que le précédent va nous présenter une musique bien différente. Sur quatre morceaux également, Etoile filante, Dix heures douze, une ballade Red mind et La lumière du phare ils vont nous présenter un jazz plus vif avec un rythme soutenu. Avec tout autant d’engagement que leurs collègues du premier groupe ils ajoutent du swing. Le Fender Rhodes donne toujours cette coloration musicale des seventies et mène le jeu du trio. La contrebasse est un soutien rythmique sûr et solide ; et la batterie appuie ce soutient avec musicalité et groove. Leur album est à venir.

 

C’est très intéressant d’écouter deux formations similaires avec des instruments similaires mais avec deux styles différents. On comprend que le jury n’ait pas pu départager ces deux trios et les présente à la suite, tous les deux ce soir. L’ordre de passage est parfait avec le trio le plus délicat en premier et le trio plus énergique en second. Nous avons deux concerts pour le prix d’un, avec deux belles découvertes.

 

Prochaines dates pour retrouver Nathan Mollet Trio en concert :

  • Magnet (03) le vendredi 27 aout 21h00 au château des Mussets.
  • Jazz Club de Grenoble le 21 Octobre 2021, Réservation obligatoire.
  • Jazz Club de Savoie à Chambéry le 22 Octobre 2021.
  • Showcase sur la scène des jeunes talents du Jazz à Jammin’Juan le 06 Novembre 2021 à l’espace Gould.
  • Quatrième forum Jazz(s)RA qui se déroulera à Clermont-Ferrand entre le 24 et le 27 novembre 2021.
  • Après avoir passé quatre jours en résidence avec Bojan Z en 2021, Nathan Mollet Trio jouera sur la scène de La Baie des Singes le 05 Mars 2022 en première partie du célèbre pianiste.

 

Pour retrouver en concerts l’Obsidiane Trio, consulter régulièrement notre agenda.

Ont collaboré à cette chronique :

X