(74) Haute SavoieCosmojazz

28/07/2021 – Sélène Saint-Aimé au Cosmojazz

Sélène Saint-Aimé, placée par ses parents sous les auspices de la déesse de l’astre de la nuit parce que, née après terme, elle devait nécessairement « être dans la Lune », aurait dû jouer en pleine nature, au pied du Mont-Blanc, pour le CosmoJazz Festival.

Une météo capricieuse en a décidé autrement, et c’est finalement sur la scène du Parc Couttet, à Chamonix, que la contrebassiste, en trio avec Sonny Troupé (percussions) et Irving Acao (saxophone), fera découvrir sa « Mer des Ondes », Mare Undarum, son premier album au titre inspiré par un des cratères lunaires.

Mêlant contrebasse, expression vocale et poésie, Sélène égrène les morceaux comme un voyage au fil des phases de la lune, tantôt sombre, tantôt lumineux, souvent mystérieux et tout en sensibilité.

Navigant entre les influences caribéennes et africaines du tambour Ka de Sonny Troupé et le saxophone très jazz d’Irving Acao, utilisant sa voix comme un instrument en contrepoint de sa contrebasse (pas étonnant que ce soit Avishai Cohen qui l’ait menée à cet instrument !), et entrecoupant la musique de poésies de sa composition, Sélène explore et exprime, avec une maturité d’autant plus impressionnante que sa pratique musicale n’a pas plus d’une décennie.

Manifestement, la recommandation de son mentor, le saxophoniste new-yorkais Steve Coleman, « viens, traîne, regarde » n’a pas été faite en vain…

Ont collaboré à cette chronique :

X