(26) DrômeCrest Jazz Vocal

04/08/2021 – Concours du Crest Jazz : Laura Prince

Seconde journée du Concours de Jazz Vocal à Crest. L’organisation devant faire face une météo des plus capricieuse, a eu la bonne idée de transporter le concours dans une salle à l’abri des ondées.

Laura Prince introduit d’une façon très poétique ses musiciens en les associant aux sons de ses souvenirs d’enfance au Togo et en Afrique d’une manière générale.

De la même façon elle présente ses chansons avec une évocation de souvenirs.

En commençant par Flying until puis par Scared of dark.

On découvre cette chanteuse qui nous a envoyé il y a quelques semaines son premier disque « Peace of mine ». Nous avions été impressionnés par la maturité de l’ensemble. Les compositions du pianiste Grégory Privat sont élégantes et subtiles.

La voix de Laura Prince ici en live nous semble encore plus profonde que sur l’enregistrement, en tous cas elle sait parfaitement faire passer ses émotions. Velours et chaleur sont au rendez-vous.

 

On chavire sur le duo piano/voix In your eyes. Grégory Privat est assurément un des atouts maître de cette formation.

 

Place à la minute « écologie », Amazonia à comprendre comme « ama zonia » (j’aime ma terre) ressemble à une incantation et est chargée de bonnes intention.

A peace of mine est un vibrant hommage à sa tante Annie, aimée et partie trop tôt. Une ballade sentimentale jouée en duo une fois encore. Laura Prince est visiblement très émue a l’issue de l’interprétation de cette chanson.

So unconditional un blues énergique pour célébrer l’amour et faire applaudir le public sous le charme … et le faire chanter.

Au travers de ces quelques chansons, Laura Prince nous montre la qualité de sa voix à l’aise dans les différents rythmes proposés, capable de faire passer ses émotions et de s’appuyer sur un quartet de jazzmen de haut vol. Un début de carrière très prometteur.

On apprécie particulièrement la richesse du set de percussions d’Inor Sotolongo qui pratique la récup avec des clés, des bouchons de bouteilles en plastique. Viktor Nyberg qui remplace Zacharie Abraham s’est coulé avec aisance dans ce projet.

Laura Prince: voix ; Gregory Privat: piano; Viktor Nyberg: contrebasse ; Tilo Berthelo: batterie ; Inor sotolongo: percussions

Ont collaboré à cette chronique :

X