Dernier concert flottant sur le Savoyard. II piloté avec toujours autant de dextérité par Yann Lefebvre, notre commandant de bord.

AWEK c’est aussi « awake », un blues à nous tenir éveillés, un blues authentique décapant et tellement communicant, comme l’exprimait récemment Herbie Hancock en parlant du jazz en général.

Communication je dirais même communion avec les thèmes abordés par AWEK, qu’ils soient de leur composition ou empruntés aux grand bluesmen de ce monde.

Bernard Sellam, voix et guitare, nous emmène avec bonheur joie et simplicité dans ce monde où les maux sociétaux actuels s’effacent pour un moment magique de pure énergie.

Enfin et sans eux rien ne serait possible, la section rythmique entretenue par Joël Ferron à la basse et Olivier Trebel à la batterie qui marque le tempo d’un blues comme on l’aime.

Et bien sûr, le groove virtuose de l’harmonica de Stéphane Bertolino, instrument indispensable d’un groupe de blues authentique.

AWEK s’est également aventuré pour notre plaisir dans des classiques rock n’ roll indémodables.

Pour la petite histoire AWEK est un rare groupe français à tourner aux USA, et à avoir reçu des récompenses chez les Yankees.

 

Merci à Dominique Scheidecker pour ses photos.

Ont collaboré à cette chronique :

X