(69) RhôneTransbordeur

09/09/2021 – Lionel Martin en solo au Transbo – « La Summer Session de Mad Sax »

Les « Summer Sessions » du Transbo se finissent donc pour l’édition 2021 avec un programme décapant et atypique qui lorgne vers le jazz et ses musiques cousines comme on a coutume de le dire. En ouverture et en solo, place au régional de l’étape, le feyzinois Lionel Martin !

Ce set intervient juste après celui présenté dans une galerie parisienne où le RhinoJazz(s) a été lancé et avant son marathon/ performance de 24 jours avec le plasticien Robert Combas dans ce festival où il a pourtant coutume d’innover et d’expérimenter…La musique est issue de son prochain et second album en solo dont Combas, pape du mouvement Fluxus, en a réalisé la pochette. Passé le premier morceau où le saxophoniste ténor semble avoir du mal à s’adapter au format particulier de la scène extérieure, peu propice à l’exercice solo, la transe s’engage avec un second morceau en forme de ballade qui n’est pas sans rappeler Archie Shepp des années 80 et son duo avec le clavier néerlandais Jasper Van’t Hof (dont le live « Mama rose » est un chef d’œuvre). D’Archie, Lionel en a le son sur ce projet et pour l’ensemble du concert de ce soir, dû en partie à l’acquisition d’un nouveau saxophone il y a un an.

Et s’il a recours aux machines et autres boucles électroniques, c’est surtout les cris déchirants dans la nuit de son saxophone qui réjouit un public encore timide pour venir devant la scène s’imprégner d’une belle musique exigeante. Le set se conclut, légèrement en retard sur le programme, avec un morceau qu’il interprète habituellement avec son complice de Ukandanz, le chanteur Asnaque Guebreyers, qui est pour l’heure encore bloqué en Ethiopie et qu’il a hâte de retrouver à ses côté sur une scène…

Ont collaboré à cette chronique :

X