(01) Ain

15/09/2021 – Michel Jonasz au Printemps de Pérouges

C’est sous la pluie que démarre la deuxième semaine du festival décalé du Printemps de Pérouges.

Une pluie incessante qui n’a pas empêché les spectateurs de revêtir leur plus beau poncho pour venir applaudir le duo : Michel Jonasz et Jean-Yves d’Angelo (piano).

La soirée commence en retard : Michel se fait attendre et les techniciens en profitent pour évacuer, une dernière fois, l’eau qui a envahi la scène.

Ça y est les artistes rentrent, enfin, en scène : Jean Yves s’installe au piano et lance le premier morceau avec un riff qui rappelle l’introduction de Cantaloupe Island il est ensuite rejoint par Michel qui entame le titre : Le Blues Le Blues Le Blues.

A soixante quatorze ans, Michel nous prouve qu’il n’a rien perdu de son énergie. Il se déhanche et enchaine ses grands tubes avec talent : Joueurs de Blues, Lucille, La boite de Jazz etc.

Les arrangements sont simples mais le duo voix/piano fonctionne à merveille.

Le public est transporté et il en oublie presque la météo.

Un grand bravo aux organisateurs, aux techniciens et aux bénévoles qui font un boulot remarquable pour nous offrir ces instants de magie et puis bien sûr un bon anniversaire au festival qui, cette année, fête ses vingt-cinq ans d’existence.

 

Ont collaboré à cette chronique :

X