(38) IsèreGrenoble-Alpes-Métropole Jazz Festival

05/10/2021 – Meddy Gerville Trio au Grenoble Alpes Métropole Jazz Festival

Bernin, petite ville de la vallée du Grésivaudan : il pleut, il fait froid, il fait nuit.

Nous n’avons qu’une envie : chaleur, soleil, couleur et bonne humeur. C’est ce que Meddy Gerville et ses complices, tout droit arrivés de l’île de la Réunion , nous ont apporté, qu’ils en soient remerciés !

Meddy Gerville, pianiste, compositeur, est l’inventeur d’un jazz fusion métisse, mélange de maloya et de jazz. Le réunionnais reste fidèle au maloya, genre musical majeur traditionnellement associé à la danse et au chant, apporté par les esclaves et les colons. Si ce genre musical lui reste cher, il l’a revisité, voire  modernisé, en y ajoutant une basse tenue de mains de maître par Johan Saartave et une batterie sur laquelle s’est éclaté avec force Emmanuel Félicité.

 Mon maloya, titre de son dernier opus, est comme le dit Meddy une musique créole faite de tradition réunionnaise et de musique contemporaine, de rencontres d’univers culturels différents.

Quel punch, quels rythmes endiablés, quel tempo dansant !

Nous sommes transportés à la Réunion de la meilleure des façons, il suffit de se laisser aller au gré des notes.  On sent l’amour de l’île mère. La bonne humeur et la complicité rigolarde que le trio partage, ajoute quelques degrés supplémentaires à l’ambiance tropicale du concert.

Meddy, pianiste virtuose joue aussi des instruments traditionnels du Maloya, comme le kayamb, instrument de percussion idiophone ;  tout comme Emmanuel joue du roulèr, sorte de gros tambour sur lequel il est assis.

Toutes ces sonorités dynamisantes ou suaves ont été partagées avec enthousiasme par le public, et auxquelles une petite communauté réunionnaise a ajouté cette touche de vérité et d’amour nostalgique du pays.

Ont collaboré à cette chronique :

X