(38) IsèreGrenoble-Alpes-Métropole Jazz Festival

14/10/2021 – Student Groove Orchestra et Stracho Temelkovski au Grenoble Alpes Métropole Jazz Festival

C’est à l’initiative du service culturel du CROUS que ce big band fut créé. Composé d’étudiants issus du conservatoire ou d’études en musicologie, de membres de l’Orchestre du Campus ou de bénéficiaires du statut d’étudiants-artistes-de-haut niveau, ils ont œuvré sur ce projet monté en collaboration avec le musicien multi-instrumentiste Stracho Temelkovski. Celui-ci est un esprit libre du jazz, parfum des Balkans, de la Méditerranée et de l’Orient, en passant par les faubourgs de Buenos Aires.

Stracho, à la basse, gronde pour Du dernier au premier soupir, son cœur bat. Le big band souffle alors que la trompette exprime sa plainte. Les cymbales crissent, le clavier égrène ses notes… Stracho crache ses beats et tapote son tambourin alors que l’orchestre se déploie avec ampleur.

On court, on court … Tristan vomit son rap pour exprimer sa débandade, ses rancœurs, la pression de la vie. Le band reprend avec frénésie. Stracho poursuit à la basse accompagné de la rythmique. Batterie et beat boxes scandent le pouls de la vie actuelle. La furie de la batterie est reprise par l’ensemble sous les cris synthétiques de l’électronique. Soudain, la vie redevient gaie ! C’était Autoroute way of life.

On passe à une autre esthétique avec Hip Hop1. Douceur, tendresse, souffles légers. Le rappeur revient et l’orchestre scande son pas. Il interpelle le public qui lui retourne une ovation.

Pour Do Alto, le tempo rapide introduit le saxophone qui s’exclame. Stracho fait rugir sa basse. La rythmique se déchaîne. Une fugace interruption intervient et ça repart encore plus fort. Quand Stracho lance ses beats, la salle bat des mains, accompagnant le band pour le retour du rappeur.

Make the Hip fut écrit pour célébrer le multiculturalisme et l’esprit transfrontière. Stracho, à la mandole, claire et mélodieuse chante le morceau. Tout à coup, le band souffle fort, le beat boxer entre dans la danse. La salle, ravie, les accompagne. On chantonne, on danse. Les cuivres, les flûtes, roucoulent puis tonnent.

Chaque musicien du band nous a ébloui par son excellence. Je n’avais pas assez d’yeux ni d’oreilles pour profiter de chacun à chaque instant. L’ensemble fut saisissant !

Remercions-les tous, sans oublier Vincent Stephan pour son investissement dans la direction du groupe, les arrangements et les répétitions.

Un nouveau projet avec Stracho est à l’étude. Quelle bonne nouvelle ! Nous serons là !

Student Groove Orchestra : Jeanne Barriol: flûte ; Maëlle Bruneau: clarinette ; Loïc Faucher: flûte ; Julien Horvat: saxophone ; Hugo Jolas: saxophone ; Lucile Junalik: violon ; Antoine Largeron: ingénieur son ; Rodolphe Lelong: électronique ; Quentin Lissac: saxophone ; Philémon Pelletier: percussions ; Lucie Marien: claviers ; Jeanne Masseau: violon ; Tristan Maurin: claviers, beat box, rap ; Yannis Rosset: trompette ; Adrien Sage: trompette ; Camille Urban : clarinette ; Antoine Vignon: trompette ; Emma Zemia: basse

Vincent Stephan  arrangements, répétitions, direction

Stracho Kemelkovski   Basse, mandole, viola, percussions, beatbox

 

Rappelons les concerts au jazz club chaque semaine à 19h et 20h15, les jam sessions les samedis ou dimanches.

Ont collaboré à cette chronique :

X