Le club stéphanois « le Solar » a reçu ce dimanche la chanteuse Célia forestier venue présenter son projet « Komorebi ». L’artiste nous a immédiatement installés dans son cocon pour un superbe concert « lumières tamisées ».

 

 

Célia Forestier a imaginé « Komorebi » comme une musique lumineuse, empreinte de liberté et de poésie. Centré sur des arrangements pour cordes ciselés et une batterie tellurique, le groupe forme un véritable écrin pour la voix. Le quintet emprunte ses sonorités au jazz, mais aussi à la musique de chambre, la pop et la musique improvisée. Il propose une identité forte, riche et simple à la fois, intimiste mais puissante, organique et figurative. Une musique aux multiples facettes à la recherche de climats au travers d’associations de timbres, de cassures rythmiques et harmoniques et d’improvisations collectives. (source Le Solar)

 

Célia Forestier: voix ; François Forestier: guitare ; Bruno Ducret: violoncelle ; Vincent Girard: contrebasse ; Remy Kaprielan: batterie

Ont collaboré à cette chronique :

X