(69) RhôneENM

01/02/2022 – « Le trombone en pleines formes » à l’ENM de Villeurbanne

Les coulisses sur scène

C’est « la fête au trombone » ce soir à l’E.N.M. de Villeurbanne.

Depuis quelques années Lyon est devenu la capitale du trombone et plus particulièrement en jazz. Des musiciens-professeurs comme Pierre Baldy-Moulinier à l’E.N.M. ; Bastien Ballaz au C.R.R. de Lyon, des solistes comme Robinson Khoury et maintenant Jules Regard montrent la voie et provoquent des vocations.

C’est donc un concert en deux parties autour du trombone qui nous est proposé dans la salle Duhamel archi-comble (c’est également complet le lendemain)

 

La clase de trombones de l’E.N.M.  ouvre sur le thème de la B.O. de « ET  »  sous la direction de Rémi Barberon (de l’E.N.M.). Douze trombones cela commence à faire.
Ils sont rejoints par les élèves du C.R.R. et Robinson Khoury pour Été 42 de Michel Legrand
Vingt deux trombones en tout sous la direction de Marc Gadave (du C.R.R.) accompagnés d’une rythmique.
Puis vingt trois avec l’arrivée de Pierre Baldy-Moulinier. Ils reprennent A girl from Ipanema. Bizarrement trois soirs plus tôt Pierre Baldy « reprochait » à ses musiciens de l’Œuf Big Band de jouer cette « musique d’ascenseur » !
Puis Jules Regard est appelé comme soliste pour les quatre morceaux qui suivent. En dépit de son jeune âge il « assure grave ».

 

Trombones E.N.M. : Alexandre Dunis, Louison Pugin, Rémi Stach, Raphaëlle Flour, Valentin Harquel, Etienne Thouvenot, Nicolas Mandon ; Professeur : Rémi Barberon
Trombones E.N.M. Jazz : Félix Clement, Rose Dehors, Tom Delalandre, Adam Zobel, Cyril Marcon, Paul-Louis Bertret, Jason Reneuve ; Professeur : Pierre Baldy-Moulinier
Trombones C.R.R. : Jules Regard, Anita Chanavat, Eliott Vitores, Zia Hakimi, Jasmine Gilg, Ascanio Olard, Tom Roux, Antonin Guilbaud, Simon Manon ; Professeurs : Marc Gadave et Joël Castaingts
Thomas Roger: batterie ; Christophe Garaboux: basse ; Mickaël Vallet: piano ; Charles Paillet: guitare

 

Après un rapide changement de plateau le Big Band de l’E.N.M. sous la direction de Pierre Baldy s’installe avec Robinson Khoury en soliste.
Quatre trompettes ; quatre trombones ; cinq saxophones sur les pupitres ; une section rythmique et une guitare. Un vrai big band.

Une composition de Phil Abraham, tromboniste et belge (ce qui peut aller ensemble d’après Pierre Baldy) Autumn in forest.

For all we know (le standard de ce set) arrangé par une autre connaissance, Philippe Maniez qui lui aussi a fait du chemin depuis qu’il contribuait aux chroniques dans ces colonnes. Une ballade toute en soie.

Distancing from reality est une composition de Robinson dédiée à toutes les personnes qui ont souffert de cette aberration que l’on appelle « distanciation sociale ».

Autre arrangement de Philippe Maniez Variation sur un thème de Nirvâna (mais lequel ?) avec un chorus de Anton Chauvet au sax alto.

Petite « séquence émotion » quand Robinson remercie Pierre pour sa générosité et ses qualités de transmission « il a été mon premier professeur de trombone, et je suis là ce soir comme invité ! »

Puis il propose une improvisation à quatre trombones en invitant Simon Girard qui était dans la salle et le jeune et talentueux Jules regard auxquels s’adjoint Pierre Baldy. Ça démarre sur un thème New Orleans et après ça part en libre. Christophe Garaboux donne le tempo à la basse et chacun y va de son chorus. Les tutti sont bien chauds.

Suit un thème traditionnel mongol  Goolingoo (fallait le trouver) toujours arrangé par Philippe Maniez.

Instant promo, Robinson évoque son nouvel album a sortir fin avril qui puise ses inspirations dans l’art pictural et propose des formes courte comme cette Estampe numéro 2, un thème débridé où tout le monde s’amuse bien. Et nous avec.

Encore une soirée étonnante à l’initiative de Pierre Baldy-Moulinier, et dire qu’il fourmille encore de projets.

 

Anton Chauvet, Pédro José Gutierrez Mora: sax alto ; Timothée Chane-Hai, Nathan Tutiaux: sax ténor ; Simon Hadjes: sax baryton ; Félix Clément, Tom Delalandre, Jason Reneuve, Paul-Louis Bertret: trombones ; Edgar Lepetit, Nathalie Goutailler,  Laure-Alexia Ortega-Garcia, Mickaël Favel: trompettes ; Thomas Roger: batterie ; Christophe Garaboux: basse ; Mickaël Vallet: piano ; Charles Paillet: guitare

Ont collaboré à cette chronique :

X