(26) DrômeJazz sur le grillLux

12/03/2022 – Sax Pax for A. Sax et Initiative H pour Jazz sur le Grill à Romans-sur-Isère

Pour clore ce festival Jazz sur le Grill, nous étions à la Cordo samedi pour une soirée consacrée à Sax Pax for A. Sax, cet hommage de Moondog à Adolphe Sax, inventeur du saxophone. Moondog qui considérait cet instrument comme trop souvent utilisé par les militaires en temps de guerre et dans les fanfares, en faisait au contraire un instrument de paix.

Cet album sorti en 1994, cent ans après la mort d’Adolphe Sax était donc à l’honneur pour la première partie avec l’ensemble de saxophones du Conservatoire de Valence Romans Agglo réunissant neuf saxophones et une grosse caisse symphonique battant imperturbablement le rythme. La prestation de l’ensemble fut fluide et touchante car fruit d’un sérieux travail  artistique et pédagogique conduit par Stéphane Ducroz avec les grands élèves du Conservatoire et leurs enseignants renforcés par des musiciens du JAV Contreband. Et puis il faut noter la belle rencontre avec Johannes Leis, ce musicien valentinois d’adoption qui enregistra avec Moondog à Düsseldorf en 1991.

La paix encore et toujours avec le beau rappel Hymn to peace donné par l’ensemble avec une très forte pensée pour l’Ukraine.

De sax il fut encore question (et comment !) avec le big band des douze musiciens d’Initiative H, ce groupe de Toulouse véritable découverte du festival tant par l’ampleur du son et de l’énergie déployés sur scène. Le répertoire oscille entre jazz, rock, électro et  musique contemporaine, mais le groupe envoie du lourd dès l’intro, Dog Trot, puis Paris et Sandelwood, la puissance des cuivres, de la rythmique (basse, batterie et percussions) et une guitare flamboyante, confirment la force du projet artistique de son compositeur et leader David Haudrechy. Un groupe de garçons au demeurant très décontractés et une trompettiste sur scène alternant les solos qui se laissent parfois emporter par l’énergie collective mais contrôlent de bout en bout ce concert.

Un Bird’s Lament, méconnaissable suivi d’un super Golden Fleece et en rappel Trouble.

La messe est dite, le public est conquis par les performances des solistes, tous très bons.

Rendez-vous l’an prochain pour un nouveau Jazz sur le Grill.

Ont collaboré à cette chronique :

X