(69) RhôneHot Club

19/03/2022 – Cathy Heiting Quartet Quintet au Hot-Club de Lyon

Où l’on retrouve la chanteuse Cathy Heiting qui vient régulièrement voir son public lyonnais au Hot Club de Lyon.

Ce soir elle se présente en quintet . On reconnait son bassiste, Sylvain Terminiello et son batteur, Gérard Gatto. A jardin le guitariste, Renaud Matchoulian.

Cathy est fière de présenter son nouveau répertoire « Moving », uniquement des compostions orientées sur les émotions. 

Elles défilent Rain ; Blue (il y est question de déprime); Sugar (un truc qui aurait arrangé les affaires de Roméo et de sa Juliette) ; Now, une ballade délicate où l’on accueille une vieille connaissance, le saxophoniste Ugo Lemarchand.

Cathy émaille ses chansons de présentations amusantes où l’auto-dérision n’est jamais loin .

Queen of hope est une ancienne composition que chérit particulièrement Cathy Heiting et les souvenirs qu’elle évoque. Elle achève le premier set.

Sylvain Terminiello au début du concert abat un gros boulot tant dans l’accompagnement qu’avec ses chorus.

Le second set reprend avec Joy histoire de débuter avec la banane. Sylvain slappe. Le duo est en confiance et en connivence. Puis ça vire très rock.

Après la joie on cause de courage avec Animo (courage en Espagnol) qui a été composé pendant la crise sanitaire et soutient les acteurs de nos libertés .

Avec For Ugo on bascule sur les potes, Ugo Lemarchand trace sa route musicale avec Cathy depuis pas mal d’années .

Diamond un morceau bien groovy et punchy achève ce concert.

Bien sûr Cathy a quelques rappels dans sa musette comme ce Sevan (« elles s’en vont les libertés », en Espagnol).

 

Un set sympathique, évidemment avec Cathy aux manettes, mais qui a été gâché par un son trop fort qui empêchait de bien distinguer les paroles.

 

Ont collaboré à cette chronique :

X