(69) Rhône

22/03/2022 – ]Fd’A[ 4tet Place Ste Anne

]Fd’A[ 4tet fait son carnaval à Lyon

Mardi 22 mars 2022, place Ste Anne, Lyon 3ème, 10 heures…Nous arrivons tandis que le ]Fd’A[ 4tet s’installe sur une place quasi vide dans le soleil matinal.

Mais, très vite, le quartier s’anime : un long défilé se prépare dans la rue. Tandis que l’adjointe à l’éducation, ceinte de son écharpe (qu’elle cédera à la maire qui va nous rejoindre),  accueille les musiciens, le défilé commence joyeusement. Il faut vous imaginer plus de mille enfants venus des écoles, de l’IME… qui célèbrent ce temps de carnaval. Tous rivalisent de couleurs, d’imitations allant du policier à la fée, dans une joie communicative, souvent pris en photo par les parents présents. Ils passent devant nous et nous redevenons pour un moment ces écoliers insouciants et joyeux… Seuls quelques uns pourront avoir le privilège de s’arrêter sur la place, pour des raisons de sécurité.

Ceux-ci pourront ainsi communier avec le ]Fd’A[ 4tet (qu’on ne présente plus*) qui a su saisir le côté particulièrement positif de ce moment. En effet, si les standards du quartet n’ont pas été oubliés (Le coffre du mort, La marche pygmée, Sénèquesong…), la mixité du défilé s’accorde ainsi aux morceaux choisis plus standards, plus évocateurs pour les participants (La javanaise, Take 5, Caravan…) que même les enfants et les adultes présents ont pu appréhender au détour de leur vie quotidienne, par exemple dans les pubs…

François et ses trois musiciens parviennent ainsi en communion parfaite avec les enfants qui n’hésitent pas à s’approcher au plus près pour entendre ces sons positifs, gais, entraînant même l’ensemble de la place dans une chenille improvisée !

Eh oui, le ]Fd’A[ 4tet joue aussi pour les enfants ! Eh oui, il ne joue pas que des morceaux inconnus du grand et petit public !

Comme cela fait plaisir de voir des adultes talentueux se mettre au service d’une manifestation populaire, intergénérationnelle, mixte dans tous les domaines (âges, couleurs, costumes) communier avec tous…

Gageons que ces sons résonneront longtemps dans la mémoire de ceux qui ont eu la chance de partager ce moment, et que tous sont repartis avec une image peut-être différente du jazz !!!

* François Dumont d’Ayot : aérophones ; Pascal Bonnet : basse ; Attilio Terlizzi : batterie ; Rémi Mercier : claviers

Ont collaboré à cette chronique :

X