(69) RhôneDocks40

20/04/2022 – Le duo Linx/ Privat en live session Jazz Radio au Docks 40

Force est de constater que ce show-case n’a pas attiré les foules aux Docks 40 : programmé en pleines vacances scolaires de Pâques et à l’heure du débat politique pour le second tour ; dommage car ce duo David Linx & Grégory Privat est étourdissant et attachant !

Nous avions quitté les musiciens en septembre à Ecully (voir la chronique de Philippe Simonci) où ils ont performé en quintet autour du disque « Skin the Game » (voir la chronique « L’été indien » 2020 de Michel Clavel). Ce soir le concert reflétait ce disque mais également le dernier né du chanteur sorti récemment « Be my Guest » (composé de quinze duos, voir la chronique de Michel Clavel).

Le show démarre après que Benoît Thuret de Jazz Radio ait bien précisé qu’il s’agissait d’un duo et non d’un duel comme celui qui démarrait à la télévision à la même heure… Le premier morceau est issu de «Skin… » et se nomme To the end of an idea. Dès le début Privat est éblouissant de dextérité et Linx donne la mesure de l’étendue de sa tessiture…Le second morceau Azadi, et, en intermède, le chanteur d’annoncer le nouveau projet solo de son camarade pianiste qui chante également sur le disque.

Le morceau Bonheur composé par Privat et rebaptisé Here I can see par Linx a l’avantage de mettre en valeur un chorus de piano éblouissant.

Puis le frontman rappelle qu’il vient à Lyon régulièrement depuis les années 90 et la période bénie du jazz à la Tour Rose qui reste mythique pour les musiciens… Dans une autre vie Linx était batteur, et accompagnait le chanteur Mark Murphy (qui d’après lui est connu des gens de jazz-rhone-alpes.com !), et il reprend le morceau  The bad and the beautiful, une BO de film des années 30. Puis il enchaîne avec une autre ballade, « un autre morceau doux » : On the other side of time, qui se termine en un blues endiablé. Un dernier morceau clôture cette session courte et un peu fantomatique du côté du public, mais les deux artistes sont toujours à la hauteur de leur réputation et font le job quelle que soit la configuration… Une tournée de ce duo doit se dérouler dans les mois à venir, et on se prend à envier les spectateurs qui verraient ces deux artistes pour la première fois !

Ont collaboré à cette chronique :

X