(69) RhôneÇa Jazze Fort à Francheville

19/05/2022 – Jean-Pierre Como pour Ça Jazze Fort à Francheville

Ce concert reporté trois fois pour les raisons que vous savez peut enfin avoir lieu. L’équipe de Ça Jazze Fort à Francheville avait à cœur de recevoir Jean-Pierre Como, pianiste emblématique de la scène jazz française.

Fidèle à son habitude, il arrive discrètement et s’installe au clavier. Concentré.

Il entame son set par une improvisation qui pourrait nous rappeler une dance espagnole, vive, alerte et qui change de direction sans arrêt.

Une courte respiration et déboulent les premières notes de ce que l’on croit reconnaître comme un standard. … Mais bon sang, bien sûr il s’agit d’Over the rainbow interprété d’un façon soyeuse avec des pleins et des déliés. Et puis le pianiste brode dans son univers, la main gauche reste fidèle tandis que la droite s’échappe.

Jean-Pierre Como nous indique qu’il n’est pas familier avec le solo et, comme beaucoup de ses confrères, il a mis à profit la parenthèse Covid pour travailler ce volet. Il va nous proposer ce soir un voyage nourri d’improvisations concoctées autour de mélodies qui lui trottent dans la tête.

Effectivement il va nous entraîner du côté de Buenos-Aires avant de basculer sur une pièce plus romantique puis une sorte de comptine enfantine.

Le tout, toujours délicat, précis et musical.

Il prend le temps de nous expliquer sa démarche de création. Sur un accord de Stella by starlight trouvé « un peu par hasard » alors qu’il improvisait, il va migrer vers quelque chose de plus simple et l’enrichir subtilement « mine de rien ». D’un coup, il interrompt ses explications car sans l’avoir sentie vient à lui une idée qu’il ne peut s’empêcher de développer.

Et toujours cette main gauche solide qui sous-tend l’ensemble.

Chapeau l’artiste.

 

Le set s’achève sur Bébé Zo dédié à son fils Lorenzo à l’époque où il babillait, et se termine sur un hommage à un être cher disparu.

Il ne peut nous quitter sans un rappel, qui se fera sur un blues, bien débridé avec parfois des accents de tango. Original !

Le set fut court mais superbe de bout en bout.

 

Nous aurons l’occasion de revoir Jean-Pierre Como rapidement car il nous confirme préparer une tournée en 2023 avec son groupe mythique Sixun, reformé.

 

Voir l’interview réalisé le 12 mai par Michel Clavel

Ont collaboré à cette chronique :

X