(69) RhôneJazz à Cours & à Jardins

12/06/2022 – Troisièmes salves de  Jazz à Cours et à Jardins

C’est une programmation dominicale baptisée « Rencontres » qui nous emmène en territoires fidésien et lyonnais à la recherche de nouvelles sensations musicales.

Atelier Brecker-Metheny

A l’initiative et sous l’œil et l’oreille attentifs de leur professeur, sept élèves du CRR s’installent dans le théâtre de verdure du Centre Pierre Valdo sous un soleil de plomb. Sept thèmes, Midnight Voyage, Choices, Nothing Personal, Half Past Late, Timeline de Michael Brecker et Song for Bilbao, The Cost of Living de Pat Metheny sont revisités avec talent par ce septet qui sonne comme un groupe. De cour à jardin, Maxime Thomy, sax alto, Elvin Mikaelian, batterie, Jeanne Colon, chant, Noé Desmares, basse, William Severin, guitare, Seokhwan Kim, violon, Hugo Rinville, clavier, ont offert au public un fort agréable voyage.

500 Miles

Un trio, lui aussi issu du CRR, ouvre la salve de la Maison Chavril. Julien Ducruet, batterie, Henock Kona, basse six cordes et Émilien Gouleme, guitare électrique, nous proposent un set de compositions originales qui se conclut avec une trépidante version du standard des standards My Favorite Things. Ces trois-là jouent un jazz tonique et affichent une belle complicité, et ont l’art de faire tourner les soli sous le soleil !

Michele Gori solo

Une édition de Jazz à Cours et à Jardins sans flûte, vous n’y pensez pas ! Avec humour et pédagogie, le flûtiste transalpin Michele Gori nous régale avec ses trois flûtes, son ordinateur, son looper et, surtout, son talent… Variété des sonorités, éclectisme des rythmes, diversité des sources d’inspiration (Piazzola ou Hancock pour ne citer qu’eux…), tout concourt à ravir les oreilles d’un auditoire enthousiaste. Il nous a même semblé que des oiseaux du magnifique parc cherchaient à dialoguer avec les flûtes.

Random Sample

Ainsi se nomme le nouveau projet du duo Yannick Chambre, claviers, et Attilio Terlizzi, batterie. Leurs propositions musicales sont contrastées tant dans les rythmiques que dans le jeu des deux musiciens, la fougue de l’un, la douceur de l’autre. Les univers visités le sont tout autant, on passe par Satie et Buddy Rich… L’album en préparation regorgera d’invités dont Michele Gori qui pose de vibrants soli de flûtes sur deux morceaux. François Dumont d’Ayot est lui aussi invité avec ses aérophones sur un titre. Le thème final est interprété en quartet (avec les deux flûtes en bonus).

Cet après-midi nous a enchantés grâce à des artistes inspirés et une  météo favorable, les nuages se contentant de nous faire de l’ombre…

 

Merci à Eve Walter pour ses photos.

Ont collaboré à cette chronique :

X