(38) IsèreJazz à Vienne

13/07/2022 – All night jazz : Fred Wesley & The New JB’S au Théâtre Antique

Le légendaire tromboniste Fred Wesley est sur la scène du Théâtre Antique pour le festival Jazz à Vienne ce soir. Tromboniste de big band en début de carrière, son parcours va complètement changer avec la naissance des courants musicaux soul et funk.

C’est ainsi qu’il devient le directeur musical, le tromboniste et parfois compositeur et aussi directeur musical de James Brown. Son phrasé, inspiré par le jazz, aux accents de Soul Music et de Gospel est facilement reconnaissable.

Aux côtés de George Clinton, Boosty Collins et de Maceo Parker, Fred Wesley donne au Funk son âge d’or. Il continue ce soir, avec son groupe The New JB’s formé il y a plus de vingt-cinq ans, à nous faire partager sa passion.

Entouré de Gary Winters à la trompette et de Hernan Rodriguez au saxophone et à la flûte traversière, ils occupent la première ligne au centre de la scène. Ce sont eux les vedettes ! Ils s’éclatent alors que la rythmique nous épate. Réginald Ward à la guitare électrique, dans un solo tonitruant déchaîne le public venu nombreux. Le ton est donné !

Le public se presse aux abords de la scène, se balance, heureux ! Les claquements de mains accompagnent la guitare ; Fred fait ronfler son trombone alors que la flûte traversière gazouille vivement. Dwayne Dolphin, sur un solo de basse fait vibrer le théâtre antique ; la trompette enchaîne, tonitruante, éclatante puis sature. C’est alors que les trois soufflants achèvent le morceau.

Fred joue avec les festivaliers chantant avec eux « Bopto the boggie, boggie… ». Raymond Cox à la batterie, se démène. Les spectateurs sont debout, applaudissent, ravis.  Encore du Funk avec Take a break, pour emmener le public sur un rythme bien marqué. Fred joue avec son trombone, décontracté comme jamais, et ça plaît !

Une belle soirée dansante marquée par le funk et un meneur talentueux !

Raymond Cox : batterie ; Dwayne Dolphin : basse ; Peter Madsen : clavier électronique ; Herman Rodriguez : saxophone ; Reginald Ward : guitare ; Frederic Wesley : trombone, voix.

Ont collaboré à cette chronique :

X