(69) RhôneFestival du Péristyle

25/07/2022 – Ajate au Péristyle de l’Opéra de Lyon

Où l’on retrouve notre bande de joyeux drilles japonais qui nous disent avant le concert le plaisir qu’ils ont de retrouver Lyon et cette salle qui les avait marqués il y a trois ans. Il faut dire qu’un passage de trois soirées de suite en exclusivité est un luxe rare dans leur tournée. Bon cette année cela ne sera que deux soirs. Tout ce qui est pris est bon à prendre.

D’entrée de jeu ils mettent le feu et le Péristyle est bondé.

Avec leurs instruments traditionnels (comme les flûtes shinobue ou les tambours taiko) auxquels s’ajoutent une basse et une guitare électrique et des instruments bricolés comme ce jahte (xylophone en bambou) -qui a donné le nom au groupe- ou le piechiku dont joue le leader Junichiro Imaeda, ils nous servent leur version d’un « afro-funk » débridé (en 2019 j’avais omis de la faire voir ici) à la mode tokyoïte.

En fait il s’agit parfois d’une fusion de plusieurs styles, on retrouve des influences gnawas, du folklore japonais, la musique populaire des rues Ohayashi, des rythmes africains, du highlife, un soupçon de folk irlandais voire des Gypsy King tout cela en parfaite entente, un pont entre Lagos et Tokyo.

Un mélange énergisant et une joie communicative.

Pour ceux que cela intéresse voici la set list du premier set :

 

  • Junichiro Imaeda : voix & piechik (guitare en bambou)
  • Yukio Sato : voix & take (percussion en bambou)
  • Takako Uchida : voix & take (percussion en bambou)
  • Kazuki Chonan : shinobue (flûtes en bambou)
  • Tomohiko Kikuchi : basse
  • Noriko Ota : Jahte (xylophone en bambou)
  • Yusuke Suzuki : Ohdo (batterie japonaise)
  • Keigo Yamada : Shimedaiko (batterie japonaise)
  • Yugo Akamatsuku : kane (cloche)
  • Kenta Takeda : guitare électrique

Ont collaboré à cette chronique :

X