(26) DrômeCrest Jazz Vocal

02/08/2022 – Abraham Reunion au concours du Crest Jazz

Top départ pour l’édition 2022 du « concours tremplin international de jazz vocal » de Crest et place aux huit finalistes sélectionnés par les organisateurs. Il est doté d’un prix du jury et d’un prix du public, et a vocation à promouvoir des artistes émergents du jazz vocal. Un partenariat avec Jazz à Vienne et son tremplin ReZZo permet d’en étendre encore la portée, chacun produisant sur ses scènes le lauréat de l’autre.

Malgré la température ambiante, le public venu nombreux sur la place de Crest, restera jusqu’à la fin des deux premiers concerts.

Premier rayon de soleil de la scène du concours, Abraham Réunion est une fratrie composée de Zacharie à la contrebasse, Cynthia à la voix et Clélya aux compositions et au piano. Le poste de batteur n’a pas de titulaire permanent, et c’est une volonté délibérée. Pour cette fois mais comme souvent, Arthur Alard (NdlR : que l’on apprécie déjà aux côtés de Mélanie Dahan et au sein du Léon Phal Quintet) tient les baguettes de la formation.

Hurricane nous met tout de suite dans l’ambiance : vocalises aériennes, rythmes bigarrés venus tout droit des Caraïbes, et un premier chorus de piano généreux et créatif, rejoint pour une improvisation commune avec le chant. Un premier chorus de batterie aussi, avec des marquages bien tranchés au piano et à la contrebasse.

Hého est un appel au retour à la danse, chanson à deux voix harmonisées ou à l’unisson ; Zacharie nous livre un solo mélodique et rythmé.

Abraham Réunion démarre à trois voix et alterne les plages lentes et les ruptures syncopées. La connivence de la fratrie joue à plein, tout est parfaitement synchrone. Et quand les deux sœurs se lance dans une impro commune, on pourrait se croire dans un chorus de Tania Maria.

Un set à l’image de l’optimisme rayonnant de cette réunion familiale.

 

Zacharie Abraham: contrebasse ; Cynthia Abraham: voix, percussions ; Clélya Abraham: piano

Ont collaboré à cette chronique :

X