(26) DrômeCrest Jazz Vocal

04/08/2022 – Charlotte Planchou au concours du Crest Jazz

Charlotte Planchou est une chanteuse formée au chant lyrique dans les meilleures écoles. Elle affectionne particulièrement les lieds allemands.

Et puis un jour elle bifurque vers le jazz et s’y jette à fond en écrivant ses textes et sa musique.

Aujourd’hui elle présente son projet « Petite » dont l’album a été enregistré l’année passée.

Elle fait équipe avec Edouard Monnin au piano ; Paul Cepede à la guitare ; Thomas Posner à la contrebasse et Pierre Demange à la batterie et aux percussions. Du sérieux !

Elle débute par une reprise d’un chant classique espagnol Cancion de Cuna.

Place ensuite à sa première composition Leïla et Léa qui nous permet d’apprécier tout à la fois ses talents d’autrice, de compositrice, d’interprète et son jeu de scène. Une voix intéressante et une vraie façon de vivre son texte sur scène.

Avec Berceuse on apprend que « tout ce qui ne nous tue pas nous rend .. un peu plus vieux » ce qui ne manque pas de faire sourire le public.

Comme elle n’a pas froid aux yeux et qu’elle vient du classique elle reprend une chanson de Maurice Ravel Là bas vers l’église, c’est assez peu courant.

Serait-ce son esprit cabot qui prend le dessus ? Toujours est-il qu’elle nous délivre une chanson à message : Chanter pour ne rien dire (!)

Pour conclure son set elle reprend deux chansons. La première, Régasu de la chanteuse cap-verdienne Mayra Andrade et termine en duo avec Edouard Monnin avec The Peacocks en référence aux interprétations de Norma Winstone.

Avec ce trop court set nous avons découvert une musicienne au caractère bien trempé et au style déjà bien affirmé.

Ont collaboré à cette chronique :

X