(26) DrômeCrest Jazz Vocal

04/08/2022 – La conférence de Nicolas Béniès au Crest Jazz

Notre Conférencier évoque rapidement l’évolution de la géographie de New York depuis 1904.

Plutôt que de détailler la topographie des lieux il préfère s’arrêter sur les figures emblématiques du jazz de New York.

La Yiddish Connection, les Ritals puis les Portoricains. Toutes ces pègres vont s’entretuer ou s’entendre pour gérer des « corners » (des quartiers). Les musiciens pour pouvoir opérer devront passer par leurs fourches caudines.

Nicolas évoque Sonny Rollins se refaisant une santé sur le Wellington Bridge (d’où l’album « The bridge » au début des 60’s).

Le New Yorks années 30 : Nicolas évoque Stuff Smith et son You’re the viper (Tu es un toxicomane) un des premiers rois de la 42eme rue.

Dans les années 30 Billie Holiday est devenu LA voix de New York (nous écoutons Mean to me).

La rencontre entre Billie Holiday et Lester Young « la rencontre de l’impossible et du désespoir » crée le couple mythique de l’histoire du jazz et de New York. (Écoute de I’ve got a date with a dream puis Sun showers)

1939 elle enregistre pour Commodore Strange Fruits

Bud Powell joue le thème 52nd street theme de Monk.

Autre génie musical de ces années le guitariste Charlie Christian (nous écoutons Topsy).

Ont collaboré à cette chronique :

X