(26) DrômeParfum de Jazz

15/08/2022 – Berzingue à Buis-les-Baronnies pour Parfum de Jazz

Dans le cadre des « Jazz au Village », concerts offerts à la population et qui ponctuent bien agréablement le festival Parfum de Jazz aux heures apéritives ( à 11 heures ou à 18 heures, voir programme), nous découvrons au centre de vacances la Fontaine d’Hannibal de Buis-les-Baronnies un charmant groupe de jazz manouche drômois, le quartet Berzingue.

Cette formation traditionnelle réunit violon, contrebasse et bien sûr les deux guitares, qui vont tour à tour faire la « pompe » et les parties solistes.

Tout en restant très fidèle au style « swing manouche » popularisé dès les années trente par le Quintet du Hot Club de France de Django Reinhardt et Stéphane Grapelli, ce jeune groupe apporte une note de fraîcheur dans l’interprétation originale et élégante de morceaux puisés aussi bien dans le répertoire des classiques et standards du genre tels Place de Brouckere (1942) et Sweet Sue (1940) de Django, Rythmes gitans de Jo Privat (1947), Some of these day (1910)  ou plus récents tels Milko de Titi Winterstein (1996), voire même de charmantes compositions personnelles, telles Valse pour Anita d’Ivan Gorlier, Clown triste de César Nicolaïeff et Accouchement difficile de Lucie Girard.

Le swing est bien présent, les mélodies parfaitement mises en valeur, les soli inventifs et harmonieux truffés de citations amusantes (comme par exemple ce délicat clin d’œil à la deuxième valse de Chostakovitch), un vrai bonheur communicatif qui touche le public. Voilà un quartet qui permet de redécouvrir ce pan essentiel de l’histoire du jazz en y mettant sa touche personnelle et raffinée.

Un joli moment pour clore cet après-midi provençal, on en redemande !

Lucie Girard: violon ; César Nicolaïeff, Ivan Gorlier: guitares ; Maxime Tritschberger: contrebasse

Ont collaboré à cette chronique :

X